Défense
La frégate Aconit en route pour l'océan Indien

Actualité

La frégate Aconit en route pour l'océan Indien

Défense

L'Aconit, de la Marine nationale, a appareillé de Toulon samedi. La frégate française, qui a mis le cap sur la Méditerranée orientale, va franchir le canal de Suez pour gagner la mer Rouge puis l'océan Indien. Elle sera alors intégrée à l'EU-NAVFOR (Task Force 465), force navale européenne déployée au large de la corne d'Afrique dans le cadre de l'opération Atalante de lutte contre la piraterie. La veille se son appareillage, notre correspondant à Toulon, Jean-Louis Venne, a pu monter à bord. « De nombreuses manutentions étaient encore en cours, embarquement matériels divers. Nous nous sommes rendus en passerelle en traversant les nombreuses coursives bien remplies mais rangées et saisinées. Le commandant, le capitaine de vaisseau de Saint-Julien, nous a expliqué le but de cette mission en océan indien. Puis nous sommes allés rendre visite au premier maître commis en charge des vivres. Le ravitaillement venait juste d'être terminé. Etagères pleines, chambres froides avec ses fruits et légumes, congélateurs pour viandes, poissons et divers. L'équipage avait encore beaucoup d'activité en cette dernière journée avant l'appareillage », explique-t-il.

L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Aconit, la veille de son appareillage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

La passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
La passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 La passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
La passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Ecran de surveillance en passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Ecran de surveillance en passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le commandant à la passerelle  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le commandant à la passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

La page avant vue depuis la passerelle  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
La page avant vue depuis la passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Sur l'aileron bâbord (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Sur l'aileron bâbord (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Coursives  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Coursives (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Coursives  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Coursives (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Réserves de vivres  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Réserves de vivres (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Réserves de vivres  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Réserves de vivres (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Réserves de vivres  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Réserves de vivres (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Réserves de vivres  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Réserves de vivres (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Réserves de vivres  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Réserves de vivres (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Sas d'accès au bâtiment   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Sas d'accès au bâtiment (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Sur la plage arrière   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Sur la plage arrière (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Sur la plage arrière   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Sur la plage arrière (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Sur la plage arrière   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Sur la plage arrière (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 Le capitaine de vaisseau de Saint-Julien (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le capitaine de vaisseau de Saint-Julien (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Au sein d'Atalante, dont la France prendra le commandement à la mer en avril, l'Aconit sera amené à escorter les navires du Programme Alimentaire Mondial (PAM) chargés d'acheminer l'aide humanitaire en Somalie. La frégate mènera également des action de prévention et de répression des actes de piraterie, tout en participant à la sécurisation des axes de navigation maritime, en particulier dans le golfe d'Aden.
Quatrième des cinq frégates furtives du type La Fayette, l'Aconit, construit par DCNS à Lorient, a été mis sur cale en 1996. Le bâtiment, qui devait initialement s'appeler Jauréguiberry, a finalement été rebaptisé Aconit, la frégate éponyme (type F65) alors en activité ayant été prématurément désarmée en 1997. La quatrième FLF a donc repris le nom d'une célèbre corvette des Forces Navales Françaises Libres (FNFL), qui s'est illustrée au cours de la seconde guerre mondiale en mettant hors de combat, coup sur coup, deux sous-marins allemands, en 1943. Admis au service actif en 1999, l'actuel Aconit est, comme ses sisterships, basé à Toulon. Longs de 125 mètres pour un déplacement de 3600 tonnes en charge, ces bâtiments, armés par un équipage de 150 marins, peuvent atteindre la vitesse de 25 noeuds. Leur armement comprend 8 missiles antinavire Exocet MM40, un système surface-air Crotale CN2 (8 missiles en batterie + 16 missiles en soute), une tourelle de 100mm, deux canons de 20mm et des mitrailleuses de 12.7mm. Une vaste plateforme et un hangar permettent la mise en oeuvre d'un hélicoptère lourd, mais les La Fayette embarquent généralement un Panther.

 L'Aconit lors de l'opération Harmattan en Libye (© : MARINE NATIONALE)
L'Aconit lors de l'opération Harmattan en Libye (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française