Défense
La frégate Andrea Doria à Toulon

Actualité

La frégate Andrea Doria à Toulon

Défense

Quasiment identique aux Forbin et Chevalier Paul, la frégate Andrea Doria, première des deux unités italiennes du programme Horizon, est actuellement à Toulon. Le bâtiment est venu réaliser des exercices avec le Forbin, qui sera prochainement admis au service actif. Construit par les chantiers Fincantieri de Riva Trigoso, l'Andrea Doria mesure 152.9 mètres de long pour un déplacement de 7000 tonnes en charge. Comme ses homologues françaises et les destroyers T45 britanniques, son système d'armes principal est le PAAMS (Principal Anti Air Missile System), articulé autour de 32 missiles Aster 30 et 16 missiles Aster 15. Comme les Horizon françaises, elle dispose en outre de deux tubes lance-torpilles (MU90), ainsi que de senseurs (radars S 1850 M et EMPAR, brouilleurs, sonar 4110 CL, système de lutte anti-torpille...) et d'une propulsion (2 turbines à gaz LM2500, deux moteurs diesels MAN-Pielstick) identiques.

Le Tonnerre et l'Andrea Doria (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le Tonnerre et l'Andrea Doria (© : JEAN-LOUIS VENNE)

En dehors de quelques détails architecturaux, la principale différence entre les frégates françaises et italiennes est la présence, sur ces dernières, d'une troisième tourelle de 76mm sur le toit du hangar hélicoptère. Initialement, les navires de la Marine nationale devaient, à ce niveau, disposer de deux systèmes surface-air Sadral (missiles Mistral). L'embarquement de ces lanceurs a été néanmoins abandonné, un brouilleur supplémentaire étant installé sur l'un des emplacements prévus pour les Sadral.
L'Andrea Doria devrait être admis au service actif l'an prochain et sera suivi de son sistership, le Caio Duilio.

Les quatre frégates du programme Horizon (© : MARINE NATIONALE)
Les quatre frégates du programme Horizon (© : MARINE NATIONALE)