Défense
La frégate Aquitaine reçoit ses brouilleurs

Actualité

La frégate Aquitaine reçoit ses brouilleurs

Défense

La première frégate européenne multi-missions vient d'achever sa première campagne d'essais à Lorient, où elle a été construite par DCNS. Lors de ses dernieres sorties en mer, les spécialistes auront noté l'ajout de nouveaux équipements par rapport à son premier appareillage, qui s'est déroulé le 18 avril. L'Aquitaine embarque désormais ses deux brouilleurs. Installés sur chaque bord, de part et d'autre du grand mât central, ces deux brouilleurs sont du même type que ceux installés sur les frégates de défense aérienne Forbin et Chevalier Paul. Ces RECM (Radar Electronic Counter Measure), développés par le Français Thales et l'Italien Eletronicca sont conçus pour aveugler les radars adverses et les autodirecteurs des missiles assaillants.

(© : BERNARD PREZELIN)
(© : BERNARD PREZELIN)

Considéré comme particulièrement performant, ce dispositif a même remplacé, sur les frégates Horizon, les deux systèmes surface-air à très courte portée Sadral initialement prévus sur le toit du hangar hélicoptères. En lieu et place, on trouve un second brouilleur, s'ajoutant à celui installé sur l'avant, dans l'imposante mâture surplombant la passerelle.
A l'instar de certains autres systèmes d'autodéfense, les brouilleurs ne seront pas forcément toujours embarqués sur les FREMM. Cela dépendra des zones de déploiement des futures frégates et de la menace qui y règne.

(© : BERNARD PREZELIN)
(© : BERNARD PREZELIN)

(© : BERNARD PREZELIN)
(© : BERNARD PREZELIN)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense