Défense
La frégate canadienne Charlottetown en escale à Toulon

Actualité

La frégate canadienne Charlottetown en escale à Toulon

Défense

Le Charlottetown, une frégate de la marine canadienne, a fait escale la semaine dernière à Toulon. Le bâtiment s'est amarré aux appontements Milhaud, près du bâtiment de projection et de commandement Mistral. Parti le 8 janvier de sa base d'Halifax, le bâtiment est actuellement intégré au Standing Nato Maritime Group 1 (SNMG1), force navale de l'OTAN déployée en Méditerranée dans le cadre d'Active Endeavour. Cette opération de lutte contre le terrorisme et les trafics illicites a été lancée suite aux attentats du 11 septembre 2011, tout comme son pendant en océan Indien, Enduring Freedom, toujours à pied d'oeuvre. On notera que le Charlottetown était déjà présent en Méditerranée l'an dernier et a notamment participé à l'opération Unified Protector au large de la Libye. A cette occasion, la frégate canadienne a participé à l'embargo sur les armes, ainsi qu'à la protection du port de Misrata, où était acheminée l'aide humanitaire destinée aux populations. Une mission au cours de laquelle elle a été prise pour cible par des tirs de batteries côtières, tout en repoussant, en mai 2011, un raid des forces navales du colonel Kadhafi. A l'issue de ce déploiement, le Charlottetown était rentré à Halifax en septembre dernier.

 Le Charlottetown près du Mistral   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Charlottetown près du Mistral (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 Le Charlottetown à Toulon la semaine dernière   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Charlottetown à Toulon la semaine dernière (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Dixième des 12 frégates du type City (classe Halifax), le Charlottetown est entré en service en 1995. Long de 134 mètres pour un déplacement de 4770 tonnes en charge, ce bâtiment embarque 220 marins. Capable d'atteindre 29 noeuds, il peut mettre en oeuvre 8 missiles antinavire Harpoon et dispose d'un système surface-air à lancement vertical Sea Sparrow (16 cellules), une tourelle de 57mm, un système multitubes Phalanx, des mitrailleuses de 12.7mm, ainsi que quatre tubes lance-torpilles. Polyvalente, cette frégate est solidement équipée pour la lutte anti-sous-marine, avec un sonar de coque, un sonar remorqué et un hélicoptère Sea King.

 Le Charlottetown à Toulon en juin 2011  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Charlottetown à Toulon en juin 2011 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine et garde-côtière canadiennes