Défense
La frégate Cassard à Saint-Pierre-et-Miquelon

Actualité

La frégate Cassard à Saint-Pierre-et-Miquelon

Défense

Escale exceptionnelle de la frégate française sur la dernière possession nationale en Amérique du nord. Le Cassard est arrivé mardi en fin de journée à Saint-Pierre. Le bâtiment venait de participer au Rendez-vous naval de Québec, organisé dans le cadre du 400ème anniversaire de la ville canadienne, fondée en 1608 par Samuel de Champlain. Or, Saint-Pierre-et-Miquelon, c'est également l'histoire. Plus ancien territoire français d'outre-mer, l'archipel, situé au sud de Terre Neuve, fut d'abord baptisé « îles des Onze Milles Vierges » par le Portugais Joao Alvarez Faguendes (1520). Le nom Saint-Pierre fut cité pour la première fois par l'explorateur français Jacques Cartier, en 1536. Vers 1579, plusieurs pêcheurs basques donnèrent le nom de Miquelon à l'île qu'ils fréquentaient. Un siècle plus tard, les Malouins s'installèrent à Saint-Pierre pour développer la pêche à la Morue, ouvrant la voie à un âge d'or qui allait durer près de 200 ans. C'est donc ici que le Cassard est arrivé cette semaine, à la rencontre des 6316 habitants de l'archipel. Parmi les 250 membres de l'équipage de la frégate, on notera la présence de Jean Raspail, écrivain de marine et grand voyageur. Les photos illustrant cet article nous ont été envoyées, depuis Saint-Pierre, par le photographe Jean-Christophe L'Espagnol.
_________________________________________________

- Voir le site de Jean-François L'Espagnol

- En savoir plus sur Saint-Pierre-et-Miquelon

- Suivre le déploiement du Cassard sur le blog du bâtiment



  Jean Raspail (© JEAN-CHRISTOPHE L'ESPAGNOL)
Jean Raspail (© JEAN-CHRISTOPHE L'ESPAGNOL)

Marine nationale