Défense
La frégate Chevalier Paul dans les glaces

Actualité

La frégate Chevalier Paul dans les glaces

Défense

Durant les vacances de Pâques, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul s'est retrouvée nez à nez avec des icebergs. Le nouveau bâtiment de la Marine nationale, quittant la mer du Nord pour rejoindre la Canada, poursuivait ses essais en eaux froides dans le cadre de sa traversée de longue durée. Dans cette optique, il a mis le cap sur le Groenland. 98 ans après le naufrage du Titanic, le 12 avril 1912 au large de Terre Neuve, l'équipage de la frégate française a, lui aussi, rencontré les icebergs.

Le Chevalier Paul dans les glaces  (© : MARINE NATIONALE - MT RAPUZZI)
Le Chevalier Paul dans les glaces (© : MARINE NATIONALE - MT RAPUZZI)

Mais, cette fois, la rencontre s'est soldée par un superbe spectacle, placé malgré la technologie moderne sous le signe de la vigilance : « L'après-midi du 19 avril, en passerelle, les veilleurs avaient reçu pour consigne d'accroître leur vigilance en raison d'une éventuelle présence d'icebergs. En milieu d'après-midi, l'eau s'est mise à refroidir sensiblement, perdant 4 degrés en à peine 15 minutes. Nous étions en route au nord-ouest, quand apparurent des phénomènes étranges au loin, comme si une vague déferlait au dessus du niveau de la mer. Les jumelles se sont dirigées vers l'horizon : plus de doute possible, c'était la glace ! L'ambiance s'est tendue, partagée entre crainte et enthousiasme. Le Chevalier Paul a réduit son allure, puis s'est approché de ce qui paraissait être une plaque de banquise à la dérive. Le commandant est monté en passerelle, tandis qu'une partie de l'équipage venait observer depuis les ailerons ou la plage arrière. Avec circonspection, nous nous sommes approchés des glaces flottantes », explique l'équipage de la frégate sur blog du Chevalier Paul. Les marins en ont alors profité pour mettre à l'eau une embarcation, a partir de laquelle ont été pris quelques clichés exceptionnels. Laissant les glaces derrière lui, le bâtiment a ensuite fait route vers Saint-Pierre et Miquelon. Au large de l'archipel français, le Chevalier Paul a retrouvé la Jeanne d'Arc, qui débutait sa dernière transatlantique. Un exercice de lutte antinavire a notamment été organisé entre les deux bâtiments, que 45 ans d'évolution navale séparent.

Le Chevalier Paul retrouve la Jeanne d'Arc  (© : MARINE NATIONALE - MT RAPUZZI)
Le Chevalier Paul retrouve la Jeanne d'Arc (© : MARINE NATIONALE - MT RAPUZZI)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française