Défense
La frégate Chevalier Paul pointe son étrave à Toulon

Actualité

La frégate Chevalier Paul pointe son étrave à Toulon

Défense

C'est tôt ce matin, vers 6H30, que la frégate de défense aérienne Chevalier Paul est arrivée à Toulon. La seconde FDA du type Horizon rejoint son aînée, le Forbin, après avoir quitté lundi le site DCNS de Lorient, où toutes deux ont été construites. Après avoir réalisé ses premiers essais en mer dans le golfe de Gascogne, le Chevalier Paul va poursuivre la mise au point de son système de combat et de son système d'armes en Méditerranée. DCNS profite, notamment, de la proximité de son centre de Toulon - Le Mourillon, et de la plateforme d'intégration de Saint Mandrier. A l'issue de ces essais, le bâtiment sera livré l'an prochain (vraisemblablement à la fin du printemps ou au début de l'été) à la Marine nationale. Le Forbin doit, quant à lui, être remis tout prochainement à la flotte française. La tête de série, qui a logiquement « essuyé les plâtres » d'un programme très complexe mené en coopération avec l'Italie, sera en effet bientôt opérationnelle. Mardi, comme nous le révélions, le bâtiment a tiré, en toute discrétion, son premier tir de missile Aster 30. En tout, chaque frégate embarquera 32 munitions de ce type (portée supérieure à 100 kilomètres), ainsi que 16 missiles Aster 15 (portée de 30 kilomètres), offrant à la Marine nationale les meilleures capacités de défense aérienne de son histoire.

Le Chevalier Paul (© : MARINE NATIONALE)
Le Chevalier Paul (© : MARINE NATIONALE)

Remplaçant les frégates lance-missiles Suffren et Duquesne, déjà désarmées, les Forbin et Chevalier Paul auront pour principale mission la protection du porte-avions et des bâtiments de projection contre les aéronefs et missiles assaillants. Longues de 152.9 mètres pour une largeur de 20.3 mètres et un déplacement de 7000 tonnes en charge, les frégate du type Horizon emporteront, chacune, 8 missiles Exocet MM40 Block3, 32 missiles Aster 30, 16 missiles Aster 15, 24 torpilles MU90 et un hélicoptère et deux canons de 76 mm. L'Italie a fait construire deux unités de ce type, les Andrea Doria et Caio Duilio. Le système d'armes principal (PAAMS), articulé autour des missiles Aster, a quant à lui fait l'objet d'un développement tripartite avec la Grande-Bretagne, qui en a doté ses destroyers du type 45 (6 bâtiments prévus).
Pour mémoire, le programme Horizon a coûté, côté français, 2.7 milliards d'euros, système d'armes compris.
______________________________________________

- VOIR LE REPORTAGE PHOTO DE PHLIP PLISSON SUR LE CHEVALIER PAUL

Naval Group | Actualité industrie navale de défense