Défense
La frégate Chevalier Paul quitte Lorient pour rejoindre Toulon

Actualité

La frégate Chevalier Paul quitte Lorient pour rejoindre Toulon

Défense

C'est une page qui se tourne pour le site DCNS de Lorient. Après avoir été rythmé, ces cinq dernières années, par le programme Horizon, le chantier a vu partir, hier, la seconde et dernière frégate de cette classe. Mis sur cale en août 2005 et lancé 11 mois plus tard, le Chevalier Paul va rejoindre à Toulon son aîné, le Forbin. La frégate de défense aérienne devrait être en vue du port varois en fin de semaine (jeudi ou vendredi normalement). Appartenant toujours à DCNS, elle y poursuivra ses essais industriels. « Ce transfert rapproche la frégate Chevalier Paul des équipes en charge de la mise au point des systèmes d'armes. La poursuite des essais permettra de finaliser le paramétrage du système de combat en étant à proximité du centre de DCNS de Toulon - Le Mourillon, et de la plate-forme d'intégration de Saint Mandrier, où sont localisées les capacités d'expertise nécessaires ».
Longues de 152.9 mètres pour une largeur de 20.3 mètres et un déplacement de 7000 tonnes en charge, les Forbin et Chevalier Paul emporteront, chacune, 8 missiles Exocet MM40 Block3, 32 missiles Aster 30, 16 missiles Aster 15, 24 torpilles MU90 et un hélicoptère et deux canons de 76 mm. Selon DCNS : « Les frégates de défense aérienne de type Horizon compteront parmi les bâtiments les plus élaborés des flottes française et italienne. Ces bâtiments de combat de premier rang assureront la protection contre des menaces très élevées et le contrôle de l'espace aérien de zone au profit d'opérations qui peuvent être interarmées ou interalliées ».
Ces navires ont été étudiés en coopération avec l'Italie, qui a fait construire deux unités de ce type, les Andrea Doria et Caio Duilio. Le système d'armes principal (PAAMS), articulé autour des missiles Aster, a quant à lui fait l'objet d'un développement tripartite avec la Grande-Bretagne, qui en a doté ses destroyers du type 45 (6 bâtiments prévus).
Pour mémoire, le programme Horizon a coûté, côté français, 2.7 milliards d'euros, système d'armes compris.
Après la construction des Forbin et Chevalier Paul, le site de Lorient va désormais mener à bien le programme des Frégates Européennes Multi-Missions (classe Aquitaine). Neuf bâtiments de ce type sont actuellement en commande, dont une frégate pour le Maroc et 8 autres pour la Marine nationale. Trois unités supplémentaires doivent être notifiées en 2009 par la France, dont deux à vocation antiaérienne (les 9 autres seront optimisées pour la lutte anti-sous-marine).

Le Chevalier Paul quittant Lorient hier (© : DCNS)
Le Chevalier Paul quittant Lorient hier (© : DCNS)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense