Défense
La frégate danoise Thetis de passage au Havre

Actualité

La frégate danoise Thetis de passage au Havre

Défense

Visiteur inhabituel en fin de semaine dernière dans le port du Havre. Le Thetis a fait une brève escale le 22 février pour se ravitailler en combustible. Cette frégate de la marine danoise est actuellement le bâtiment amiral du Standing Nato Mine CounterMeasures Group 1 (SNMCMG 1), force de guerre des mines de l’OTAN qui opère en Manche dans le cadre d’une mission régulière de recherche et de neutralisation d’engins explosifs historiques. En dehors du Thétis, le SNMCMG 1 est composé de quatre chasseurs de mines, les allemands Dillingen et Homburg, le belge Bellis et le français Andromède.

 

 

Première des quatre unités danoises du type Stanflex 2000, entrées en service en 1991 et 1992, le Thetis comme ses sisterships (Trton, Vædderen et Hvidbjørnen) est désigné comme frégate mais s’apparente plutôt à un gros patrouilleur hauturier.

Longs de 112.5 mètres pour une largeur de 14.5 mètres, ces bâtiments de 3500 tonnes en charge ont un équipage d’une soixantaine de marins. Capables d’atteindre 22 nœuds et de franchir 8700 milles à 15 nœuds, ils peuvent embarquer un hélicoptère SH-60. Leur armement comprend une tourelle de 76mm et des mitrailleuses.

Conçus pour évoluer en zones polaires, les Stanflex 2000 sont souvent opérés dans le Grand Nord, notamment autour du Groenland et des îles Féroé.

 

Le Thétis quittant Le Havre 

Le Thétis quittant Le Havre (© FABIEN MONTREUIL)