Défense
La frégate Forbin admise au service actif

Actualité

La frégate Forbin admise au service actif

Défense

La frégate de défense aérienne Forbin est admise aujourd'hui au service actif. Plus puissant bâtiment de surface de la flotte française après le porte-avions Charles de Gaulle, le Forbin est la tête de série du programme franco-italien Horizon, comprenant deux unités pour la Marine nationale et deux autres pour la Marina militare. Sistership du Forbin, le Chevalier Paul sera admis au service actif prochainement, de même que les navires italiens, baptisés Andrea Doria et Caio Duilio.
Réalisées par DCNS à Lorient, les Forbin et Chevalier Paul mesurent 152.9 mètres de long pour un déplacement de 7000 tonnes en charge.

Tir d'Aster 30 depuis le Forbin (© : MBDA - MICHEL HANS)
Tir d'Aster 30 depuis le Forbin (© : MBDA - MICHEL HANS)

Leur système d'armes principal, le PAAMS, s'articule autour de 32 missiles Aster 30 et 16 missiles Aster 15, conçus pour la défense antimissile. Le reste de l'armement comprend 8 missiles Exocet MM40 Block3, deux tourelles de 76mm, deux canons de 20mm et deux tubes pour torpilles MU90. Chaque frégate peut, en outre, embarquer un hélicoptère. Les Horizon sont conçues pour la défense aérienne. Le PAAMS leur permet de contrer les missiles antinavires les plus récents et de traiter des attaques saturantes. Le Forbin va réaliser sa première mission opérationnelle avec le porte-avions Charles de Gaulle, qui a appareillé hier de Toulon pour un déploiement de plusieurs mois en océan Indien. « Sa discrétion électromagnétique comme sa capacité d'alerte et de leurrage en font un bâtiment de combat adapté aux situations d'hostilités intenses comme aux zones de crises. Il peut assurer la protection d'une force (aéronavale, amphibie voire civile) contre les menaces aériennes (missiles antinavires supersoniques notamment). Il peut exercer le commandement et la coordination des opérations aériennes menées à partir de la mer, y compris celles mettant en oeuvre des aéronefs étrangers. Ses capacités dans les autres domaines de lutte lui permettent également de remplir des missions de nature très diverses : sécurisation d'une zone maritime, contrôle du trafic commercial, évacuation de ressortissants... », souligne la Marine nationale.

Les quatre frégates du type Horizon (© : MARINE NATIONALE)
Les quatre frégates du type Horizon (© : MARINE NATIONALE)

Initialement, la France prévoyait la construction de quatre bâtiments de ce type afin de remplacer les frégates lance-missiles Suffren et Duquesne, désarmées en 2001 et 2007, mais aussi les frégates antiaériennes Cassard et Jean Bart, qui arriveront en fin de vie dans 10 ans. Les deux premières Horizon, dont le coût atteint 2.7 milliards d'euros (système d'armes compris) ont, toutefois, été considérées comme trop onéreuses. La réalisation des Horizon 3 et 4 a donc été annulée. Les Cassard et Jean Bart seront finalement remplacées, en 2021 et 2022, par deux FREDA, version antiaérienne des FREMM.

Le Chevalier Paul (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Chevalier Paul (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française