Défense
La frégate Forbin doit gagner la haute mer mercredi prochain

Actualité

La frégate Forbin doit gagner la haute mer mercredi prochain

Défense

Dans l’ex-arsenal de Lorient, la frégate antiaérienne Forbin, construite par DCN, présente désormais son allure quasi-définitive. Le navire, qui devait partir pour ses premiers essais mer fin mai, devrait finalement gagner le large mercredi prochain. Ce léger retard est dû au décalage d’un certain nombre de tests, comme l’étanchéité des compartiments, ayant eu pour conséquence une prise d’armement plus tardive. Sous les ordres du capitaine de vaisseau Balducci, qui a pris son commandement le 2 juin, l’équipage du Forbin achève son entraînement avant de conduire la frégate en Atlantique. Ces premiers essais, prévus pour durer une semaine, seront destinés à vérifier la conformité architecturale du navire et à tester ses capacités nautiques. Une seconde sortie en mer est programmée en fin d’année et verra, peut être, les premiers essais du système de combat, si les travaux inhérents à celui-ci sont suffisamment avancés. Particulièrement complexe, le SDC des frégates du type Horizon, équipement livré par l'Etat et non DCN, pose quelques difficultés à ses concepteurs.

La mise au point du Principal Anti Air Missile System (PAAMS), étudié en commun par la France, la Grande-Bretagne et l’Italie, sera plus longue que prévu et l’admission au service actif du bâtiment décalée de 18 mois (mi-2008). La seconde unité française de la série, le Chevalier Paul, doit également être livré en 2008. Dans la forme de construction de DCN Lorient, l’assemblage est en passe d’être achevé et le bâtiment sera mis à flot le 12 juillet prochain. Longues de 153 mètres pour un déplacement de 7000 tonnes en charge, les frégates Horizon remplaceront les Duquesne et Suffren, celui-ci ayant déjà été désarmé. Compte tenu du coût prohibitif de ce programme, les troisième et quatrième unités, prévues pour prendre la suite des Cassard et Jean Bart, seront, sauf énorme surprise, abandonnées. Plusieurs solutions alternatives sont évoquées, dont la réalisation de deux navires antiaériens à partir d’une coque de frégate multi-missions.
_________________________________________

Voir la fiche technique des frégates Forbin et Chevalier Paul

Voir la fiche technique des destroyers Andrea Doria et Caio Duilio

Naval Group (ex-DCNS)