Défense
La frégate Forbin se mesure aux moyens du centre d'essais des Landes

Actualité

La frégate Forbin se mesure aux moyens du centre d'essais des Landes

Défense

La plus puissante frégate d'Europe poursuit ses essais avant sa livraison à la Marine, prévue fin juin 2008. Après deux campagnes en janvier et avril, le Forbin a repris la mer la semaine dernière pour gagner le sud du golf de Gascogne. Au large de Biscarosse, il s'est présenté devant le centre d'essais des Landes. Pour l'occasion, la Délégation Générale pour l'Armement avait mis à sa disposition d'importants moyens destinés à tester son système d'armes principal, le Principal Anti Air Missile System (PAAMS). Des passages aériens, effectués par le Centre d'Essais en Vol, ont eu lieu, afin que la frégate de défense aérienne puisse être confrontée à des avions rapides. Doté de puissants moyens de trajectométrie et d'horloge, le CEL a permis d'établir une référence précise des évolutions aériennes, dont se sont servis les ingénieurs et techniciens présents à bord du Forbin pour « étalonner » le système et vérifier que les mesures enregistrées par le PAAMS étaient correctes.
En dehors de ces essais, la sortie a également porté sur des tests de propulsion et de plateforme, suite à la réalisation à quai de divers travaux ces dernières semaines. « Ces essais ont été très fructueux. Il y a encore quelques petits incidents techniques mais c'est la vie normale d'un premier de série, où une multitude de petits détails doivent être fiabilisés », explique-t-on du côté industriel. Après une semaine de mer, la Forbin a rejoint DCNS Lorient vendredi dernier.

Deux mois de travaux cet été

Après avoir passé quelques jours à quai, avec un programme de réglage du système de combat et de la propulsion, la frégate devrait de nouveau lever l'ancre très prochainement. Différents essais sont prévus jusqu'en juillet sur le système de combat, l'acoustique, les communications ou encore la compatibilité électromagnétique. Il faudra, par exemple, vérifier que le fonctionnement des équipements électroniques, comme les radars, ne perturbe pas les autres senseurs. Le bâtiment redescendra également au large de Biscarosse avant de débuter une période de travaux de deux mois, prévue jusqu'en septembre et qui portera notamment sur des travaux de peinture. A l'issue de ce chantier, ne nouveaux essais sont planifiés au début de l'automne. Après les difficultés initiales de mise au point des systèmes, qui ont entraîné un retard de 18 mois du programme, chez DCNS, on n'éprouve « pas d'inquiétude particulière sur la suite des essais » et la livraison de la frégate dans les temps impartis par le nouveau planning.
D'une longueur de 152.9 mètres pour un déplacement de 7050 tonnes en charge, le Forbin sera chargé de la protection aérienne des porte-avions et autres unités précieuses de la Marine nationale. Son armement principal consiste en 32 missiles Aster 30, 16 missiles Aster 15, 8 missiles Exocet MM40, deux pièces de 76 mm, deux canons de 20 mm et deux tubes pour torpilles MU 90. Le bâtiment disposera également d'un hélicoptère NH 90. Le programme Horizon, mené en coopération avec l'Italie, verra la réalisation de deux bâtiments pour chacun des deux pays. Après la livraison du Forbin en juin 2008, l'Andrea Doria devrait l'être début 2009. Viendra ensuite le Chevalier Paul, en mai 2009 et la Caio Duilio fin 2009 ou début 2010.
_____________________________________________

- Voir la fiche technique des frégates françaises

- Voir la fiche technique des frégates italiennes


Naval Group | Actualité industrie navale de défense