Défense
La frégate Forbin sort de modernisation
ABONNÉS

Actualité

La frégate Forbin sort de modernisation

Défense

La frégate de défense aérienne Forbin a repris la mer le 29 novembre, achevant son plus important arrêt technique depuis sa mise en service, en 2010. Débuté le 22 janvier dernier à Toulon, ce chantier de 11 mois, conduit par Naval Group, a vu le bâtiment bénéficier d’une modernisation et d’une remise à niveau complète de ses équipements, en particulier son système propulsif. Les lignes d’arbres ont connu leur visite des 35.000 heures de fonctionnement, les réducteurs une visite des 12.000 heures et les moteurs principaux des 16.000 heures. S’y est ajouté l’appareil à gouverner ou encore les stabilisateurs. Alors que la coque a fait l’objet d’un carénage complet, l’électronique est aussi remise à niveau, par exemple au niveau du système de combat mais aussi des senseurs. Pour la première fois, le radar de veille à longue portée S-1850M a, en particulier, été débarqué pour une grande maintenance chez Thales. Les radars de navigation ont quant à eux été remplacés.

 

Le Forbin quittant Toulon le 29 novembre (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Forbin quittant Toulon le 29 novembre (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Côté armement, l’autodéfense à courte portée du Forbin, notamment contre les menaces asymétriques, est sérieusement améliorée. Au cours de cet arrêt technique, trois canons télé-opérés Narwhal de 20mm ont en effet été installés, succédant aux affûts manuels dont disposait la frégate depuis ses débuts. Deux sont à poste derrière la passerelle, de part et d’autre du bâtiment, et le troisième au-dessus du hangar hélicoptère.

Sistership du Forbin, le Chevalier Paul bénéficiera d’un arrêt technique similaire en 2019.

Ce chantier permettra aux deux bâtiments français du type Horizon de poursuivre leurs opérations jusqu’à leur refonte à mi-vie, prévue à ce stade vers 2027. Elle devrait notamment comprendre l’ajout d’une capacité de défense antimissile balistique. Il faudra pour cela rénover le système de combat, intégrer des missiles Aster 30 Block 1 NT et changer le radar de conduite de tir EMPAR. Un programme qui pourrait être conduit avec l’Italie, qui va aussi moderniser les Andrea Doria et Caio Duilio.

Tête de série du programme franco-italien Horizon, qui a vu la construction en coopération de quatre frégates, soit deux pour la Marine nationale et deux autres pour la Marina militare, le Forbin est entré en service en 2010, un an avant son cadet français, le Chevalier Paul. Ces bâtiments de 152.9 mètres de long pour 20.3 mètres de large et plus de 7000 tonnes en charge font partie des frégates les plus modernes et les plus puissantes actuellement en service. 

Elles peuvent mettre en œuvre 32 missiles surface-air Aster 30, 16 missiles Aster 15, 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, deux tourelles de 76mm, des torpilles MU90 et un hélicoptère NH90.  

- Voir notre dernier reportage à bord du Forbin

 

Le Forbin quittant Toulon le 29 novembre (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Forbin quittant Toulon le 29 novembre (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Marine nationale