Histoire Navale
La frégate Hermione s’installe à La Rochelle jusqu’à son départ

Actualité

La frégate Hermione s’installe à La Rochelle jusqu’à son départ

Histoire Navale

L’hivernage de l’Hermione, réplique de la frégate de La Fayette, à Rochefort, son port de construction, est terminé. Elle est entrée, le 2 février dernier, en forme de radoub à La Rochelle pour effectuer deux semaines de cale sèche. Outre quelques travaux de peintures, les moteurs électriques, qui avaient provoqué des avaries à l’automne, ont été changés.

L’Hermione devrait rejoindre le bassin des chalutiers de La Rochelle dans l’après-midi du samedi 21 février. Elle sera ensuite ouverte au public jusqu’au 14 avril. Le 18 avril, elle prendra le départ de sa transat pour rejoindre la côte Est des Etats-Unis. 7500 milles de navigation , avec une escale aux Canaries puis une route directe sur Yorktown, où Lafayette, commandant le régiment La Virginie, a remporté une victoire décisive contre le général anglais Cornwallis en 1781. Puis ce sera Alexandria, Annapolis, Baltimore, Fort Mifflin, Philadelphie, New-York, Greenport, Newport, Boston, Castine et Halifax d’où le navire repartira vers Brest le 20 juillet.

Pour mémoire, l’Hermione est un trois mâts de 65 mètres de long et 47 mètres de haut. La frégate originale faisait partie d’une série de quatre navires (la Courageuse, La Concorde, La Fée), tous construits à Rochefort sur les plans de l’ingénieur Chevillard Aîné. 400.000 pièces de bois et de métal ont été nécessaires à sa construction, ainsi que 2000 chênes sélectionnés dans les forêts françaises. 2200 m2 de voilure, répartie en 17 voiles en toiles de lin réalisées avec des finitions faites mains, un gréement en manille et en chanvre de près de 25 km de cordage et 26 canons, reproductions exactes de l’époque, tirant des boulets de 12 livres.

Port de La Rochelle Hermione