Défense
La frégate Jean Bart reprend la mer pour une démonstration au profit des Grecs
ABONNÉS

Actualité

La frégate Jean Bart reprend la mer pour une démonstration au profit des Grecs

Défense

Rentrée le 4 mars à Toulon à l’issue de son ultime mission opérationnelle au profit de la Marine nationale, où elle est entrée en service en septembre 1991, la frégate antiaérienne (FAA) Jean Bart a repris la mer hier matin, a constaté Mer et Marine. Ce n’est pas, comme le veut la tradition pour un bâtiment qui se prépare à prendre sa retraite, une dernière sortie avec son équipage et ses anciens commandants, comme l’avait fait son sistership le Cassard en avril 2019 avant son désarmement.

Selon nos informations, le Jean Bart est ressorti dans le cadre d’une campagne de présentation à la marine grecque, la France proposant dans le cadre du projet de nouvelles frégates helléniques de donner rapidement à Athènes le Jean Bart ainsi que la frégate anti-sous-marine (FASM) Latouche-Tréville, en attendant la construction de quatre unités neuves du type FDI.

C’est dans cette perspective que les Grecs ont été invités à Toulon pour observer, à la mer, les capacités de la FAA. Cette sortie est menée comme un stage de mise en condition opérationnelle, avec des exercices multiples répondant à différents scénarios pour mettre à l’épreuve le bâtiment et ses équipements. Des tirs d’artillerie et de missiles devraient même intervenir. La frégate a quitté Toulon dans la même configuration que celle qu'elle présentait à son retour de mission le mois dernier, à l'exception du système optronique EOMS-NG qui était installé dans les hauts de la mâture et a été visiblement débarqué. 

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française