Défense
La frégate La Motte-Picquet devient brestoise

Actualité

La frégate La Motte-Picquet devient brestoise

Défense

Le 14 septembre, en plein océan Indien, la frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet a changé de port base, passant de Toulon à Brest. Le bâtiment ne rejoindra toutefois pas la Bretagne avant la fin d'année. Ayant appareillé du Var le 5 août, il participe jusqu'à mi-décembre au volet maritime de l'opération Enduring Freedom. Intégré à la Task Force 150, la frégate assure, au sein de cette force internationale, le contrôle maritime et la lutte contre le terrorisme dans le nord de l'océan Indien. Le La Motte-Picquet est accompagné d'un aviso également basé à Brest, le Commandant Blaison.
D'une longueur de 139 mètres pour un déplacement de 4910 tonnes en charge, la FASM est la sixième et avant dernière unité du type Georges Leygues. Construite par l'arsenal de Brest, elle a été livrée à la Marine nationale en 1988. Son retrait du service actif, prévu en 2019, doit être compensé par l'arrivée d'une Frégate Européenne Multi-Missions (FREMM).
La frégate La Motte-Picquet est restée 15 ans en Méditerranée. Pour le navire et son équipage, 2007 restera marquée par la découverte macabre de juin dernier, entre les côtes libyennes et Malte. Le bâtiment était rentré à Toulon avec les corps de 18 immigrés clandestins, morts dans le naufrage de leur bateau.
_______________________________________________

- Voir la fiche technique du La Motte-Picquet

Marine nationale