Défense
La frégate La Motte-Picquet rentre à Brest, en passant par Toulon

Actualité

La frégate La Motte-Picquet rentre à Brest, en passant par Toulon

Défense

La frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet retrouvera Toulon vendredi, pour une ultime escale avant de rejoindre son nouveau port d'attache, Brest. Déployée en océan Indien depuis septembre, le bâtiment a été engagé dans la lutte contre le terrorisme, au sein de la TF 150, tout en menant divers exercices avec les marines alliées. Le « La Motte » a notamment participé à Varuna 07, avec la flotte indienne, et à Al Koot 07 avec le Qatar. Son transit retour vers la métropole a été marqué, le 17 novembre, par un incendie dans la salle des machines. Après avoir éteint le feu, l'équipage est parvenu à réparer les avaries par lui-même, avant d'arriver à Suez dimanche. La frégate a pu, grâce au travail des mécaniciens du bord, passer le canal sur ses deux moteurs principaux. Dans le cas contraire, elle aurait peut-être été bloquée par les autorités égyptiennes, tout navire franchissant l'ouvrage devant, en effet, disposer de l'ensemble de ses moyens propulsifs opérationnels.
Après un week-end d'adieux à Toulon, le La Motte-Picquet appareillera lundi prochain pour la Bretagne, où il est attendu le 7 décembre. Pour le navire, il s'agit d'un retour aux sources. Construit à Brest, il avait été intégré durant ses quatre premières années de service (1988-1992) à l'Escadre de l'Atlantique.
En prévision de ce changement de port base, décidé à l'été 2006, l'essentiel de l'équipage a changé, seuls 18 des 230 marins de la frégate étant encore des « Toulonnais », c'est-à-dire des personnels souhaitant une affectation en Méditerranée.

Marine nationale