Défense
La frégate Nivôse en cale sèche à Maurice

Actualité

La frégate Nivôse en cale sèche à Maurice

Défense

Sérieusement endommagée par un incendie dans la nuit du 29 au 30 septembre, la frégate de surveillance Nivôse a été remorquée depuis la Réunion jusqu’à l’île Maurice. Parti le 5 janvier, le convoi est arrivé le lendemain et le bâtiment est entré le 11 janvier en cale sèche au chantier CNOI, qui va assurer sa remise en état.

Les réparations portent notamment sur la partie propulsive, ce passage imprévu en cale sèche étant également mis à profit pour anticiper un certain nombre d’opérations qui devaient être effectuées lors de périodes de maintenance ultérieures. Les systèmes de contrôle et de commande de la propulsion seront ainsi modernisés, alors que les moteurs de propulsion et les diesels auxiliaires bénéficieront de différentes visites techniques indépendantes des réparations liées au sinistre.

Le Nivôse ne devrait pas être de nouveau opérationnel avant l’automne, ce qui n’est pas sans poser problème au commandement des Forces armées françaises œuvrant dans la zone de l’océan Indien (FZOI), où les moyens navals sont limités. Les deux seules frégates basées à La Réunion, le Nivôse et le Floréal, assurent notamment des missions de présence et de souveraineté dans la zone économique exclusive française des archipels austraux et des îles Eparses, tout en étant régulièrement engagées dans des opérations de lutte contre la piraterie, les trafics et la pêche illicites. 

 

La frégate Nivôse (© MARINE NATIONALE)

La frégate Nivôse (© MARINE NATIONALE)

 

Troisième des six frégates de surveillance du type Floréal, le Nivôse, construit aux chantiers de Saint-Nazaire et armé par DCNS à Lorient, est entré en service en 1992. Conçu comme ses sisterships pour œuvrer dans les vastes espaces maritimes des territoires français d’Outre-mer, le bâtiment mesure 93.5 mètres de long et présente un déplacement de 2950 tonnes en charge. Capable d’atteindre la vitesse de 20 nœuds grâce à quatre moteurs diesels MAN-Pielstick, la frégate bénéficie d’une autonomie très importante, soit 10.000 milles à 15 nœuds. L’équipage compte environ 80 marins, auxquels s’ajoute un détachement aéronautique d’une quinzaine de militaires lorsqu’un hélicoptère est à bord. Côté armement, le Nivôse dispose d’une tourelle de 100mm, deux canons de 20mm et des mitrailleuses, la frégate pouvant également mettre en œuvre deux missiles antinavire Exocet MM38. 

 

La frégate Nivôse (© MARINE NATIONALE)

La frégate Nivôse (© MARINE NATIONALE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française