Défense
La frégate Nivôse intercepte des pirates au large de la Somalie

Actualité

La frégate Nivôse intercepte des pirates au large de la Somalie

Défense

Ayant quitté sa base de La Réunion le 28 février, la frégate de surveillance Nivôse a surpris un groupe de pirates au nord de l'océan Indien. Participant actuellement à l'opération européenne Atalante, le bâtiment a été engagé, le 5 mars, dans une mission d'interception. La veille, un navire de commerce avait signalé aux forces navales présentes dans le secteur qu'un esquif avait tenté de le poursuivre alors qu'il se trouvait à 350 milles au sud de Mogadiscio, en Somalie. Le Nivôse a reçu l'ordre de retrouver l'embarcation et le groupe d'attaque dont elle faisait partie. Epaulée par un avion de surveillance maritime et basé aux Seychelles, la frégate a trouvé une seule embarcation suite à la localisation établie par l'appareil luxembourgeois. Dépêché vers l'embarcation, l'hélicoptère Panther du Nivôse a effectué des tirs de semonce pour faire stopper les suspects, qui tentaient de se dérober. Bien que les pirates présumés aient été filmés en train de jeter du matériel par-dessus bord peu avant l'interception, l'équipe de visite française n'a découvert à bord de l'embarcation, où se trouvaient trois hommes, qu'une grande quantité de fûts de carburant. « Comme il n'y a pas assez de preuves pour lancer des poursuites judiciaires, les trois pirates présumés ont été renvoyés sur leur embarcation. La majeure partie du carburant a été confisqué, mais ils ont été laissés avec assez de carburant, de nourriture et d'eau pour rejoindre la côte somalienne », précise l'état-major de l'EU-Navfor, force navale européenne déployée dans la région pour les besoins de l'opération Atalante.

Marine nationale Piraterie