Défense
La frégate Provence saisit un véritable arsenal en océan Indien

Actualité

La frégate Provence saisit un véritable arsenal en océan Indien

Défense

De retour d’Asie, la frégate française Provence a rejoint le 17 mars la TF 150, force multinationale chargée de la lutte contre le terrorisme et les trafics illicites en océan Indien, mer Rouge et dans le golfe Persique. C’est dans ce cadre que l’hélicoptère Caïman du bâtiment de la Marine nationale a repéré le 20 mars, près de l’île de Socotra, au large de la Somalie, un boutre au comportement présenté comme « suspect ». Rejoignant la zone, la Provence a dépêché une équipe de visite afin de mener une enquête de pavillon et fouiller le navire. « La fouille a permis de trouver plusieurs centaines de fusils d’assaut AK47, des fusils de précision, des mitrailleuses et des roquettes anti-char. Cette cargaison d’armes était cachée sous plusieurs tonnes de filets de pêche. L’armement a été saisi, en vertu de la résolution 2182 du conseil de sécurité des Nations-Unis, interdisant le trafic d’armes vers la Somalie », explique l’Etat-major des Armées.

 

Les armes saisies à bord de la Provence (© EMA)

Les armes saisies à bord de la Provence (© EMA)

Le boutre où les armes étaient dissimulées (© EMA)

Le boutre où les armes étaient dissimulées (© EMA)

 

Il s’agit d’un nouveau succès pour la TF 150 après l’importante saisie déjà réalisée au début du mois par le HMAS Darwin (voir notre article). Lors d’une visite d’un bateau de pêche, les marins de la frégate australienne avaient notamment découvert à bord près de 2000 AK-47, 49 mitrailleuses PKM, 100 lance-roquette, 20 mortiers. Des armes là aussi dissimulées sous des filets.

31 pays contribuent aujourd'hui à la TF 150

Activée en 2001 suite aux attentats du 11 septembre dans le cadre de l’opération Enduring Freedom (qui s’est arrêtée en 2015), la TF 150 rassemble aujourd’hui 31 pays, qui fournissent des moyens humains, des bâtiments et des aéronefs de patrouille maritime. « La zone d’opérations est très vaste, elle couvre la mer Rouge et une grande partie de l’océan Indien, dont notamment le golfe d’Aden et la mer d’Arabie, soit environ deux fois la surface de la mer Méditerranée. Cette région a une grande importance stratégique puisqu’elle comprend les principales routes maritimes qui relient l’Occident et l’Orient ainsi que deux détroits internationaux particulièrement névralgiques : Ormuz et Bab-El-Mandeb. Environ 30% du commerce mondial et la moitié du trafic de conteneurs mondial transitent par l’océan Indien. La région concentre 55% des réserves pétrolières mondiales connues et 40% des réserves de gaz. Assurer le libre accès à cet espace maritime est donc fondamental. La présence permanente de bâtiments de la coalition contribue ainsi à la libre navigation des personnes et des biens », rappelle l’EMA.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française