Défense

Actualité

La frégate Ventôse intercepte une grosse cargaison de cocaïne

Défense

Basée aux Antilles, la frégate de surveillance Ventôse a intercepté une embarcation rapide transportant plus de 800 kilos de cocaïne. Le bâtiment français était déployé en mission de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants en mer des Caraïbes en coordination avec l'agence américaine JIATF-S (Joint Interagency Task Force - South). Le 30 novembre, à minuit, le Ventôse a été informé par un avion de patrouille maritime américain de la détection d’une embarcation de type Go Fast, évoluant en haute mer à grande vitesse. Sur ordre du commandement supérieur des forces armées aux Antilles (FAA), la frégate s’est immédiatement engagée à la poursuite de cette embarcation suspecte. Elle a fait décoller son hélicoptère Panther et mis à l’eau son embarcation rapide sur laquelle était embarquée une équipe de visite. Rapidement localisé par l’équipage de l’hélicoptère, le Go Fast, transportant de nombreux ballots, n’a pas obtempéré aux appels lui enjoignant de stopper.

Sur ordre du préfet de région Martinique, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, le commandant du Ventôse a ordonné au tireur d’élite embarqué par l’hélicoptère de faire feu sur les moteurs hors bord de l’embarcation afin de l'arrêter. Privé de propulsion suite au tir, le bateau des trafiquants s’est immobilisé. Mais les membres d’équipage du Go Fast se sont alors empressés de jeter les ballots à la mer. L’équipe de visite, rapidement arrivée sur zone, a pris le contrôle du bateau afin d’arrêter les trois trafiquants et de conserver un maximum de ballots. Le test d’identification de produits s’est révélé positif à la cocaïne.

 

Le Ventôse et son hélicoptère Panther (© : MARINE NATIONALE)

 

Le GO FAST des trafiquants (© : MARINE NATIONALE)

 

Le GO FAST des trafiquants (© : MARINE NATIONALE)

 

La drogue a été saisie (© : MARINE NATIONALE)

 

Pendant que les membres d’équipage du Go Fast étaient rapatriés sur le Ventôse et placés en rétention, l’équipe de visite a repêchés les ballots passés par-dessus bord. 28 ballots de cocaïne sur la quarantaine estimée à bord du Go Fast, soit 838 kilogrammes, ont pu être récupérés et placés sous scellés. Les ballots jetés à la mer n’ayant pas été retrouvés, le Ventôse a fait route vers Fort de France. La drogue saisie et les trois personnes retenues ont été remises à l’antenne Caraïbe de l’Office Central pour la Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCTRIS) chargé de l’enquête judiciaire.

L’Etat-major des armées rappelle que, depuis le début de l’année 2012, 2.4 tonnes de cocaïne ont été saisies en haute mer par les FAA et 3 tonnes au total dans le cadre d’opérations relevant de l’action de l’Etat en mer, menées avec le concours de l’administration des douanes.

La lutte contre le narcotrafic est effectuée en coopération inter-administrations et internationale, principalement en lien avec le JIATF-S, force opérationnelle américaine travaillant en coopération avec la France, l’Espagne, les Pays-Bas, la Colombie et le Venezuela.

Marine nationale