Défense
La FREMM Bretagne dans la rade de Brest

Actualité

La FREMM Bretagne dans la rade de Brest

Défense

Construite par Naval Group à Lorient et ayant débuté ses essais en mer le 18 octobre, la frégate multi-missions (FREMM) Bretagne était hier à Brest, où elle sera basée à compter de 2018. Cela fait près de 80 ans qu’un bâtiment de combat de la flotte française n’a pas porté le nom de la région qui lui a donné tant de marins. Le dernier en date était le cuirassé Bretagne, lancé en 1913 à l’arsenal de Brest et coulé à Mers el-Kébir en juillet 1940.  

Alors que l’un des 18 escorteurs rapides réalisés après-guerre s’appelait Le Breton (il a servi de 1957 à 1976), le nom de Bretagne devait initialement être attribué au second sous-marin nucléaire d’attaque du type Rubis (lui-même appelé à l’origine Provence) mais ces bâtiments furent rebaptisés et le second SNA devint Saphir. Le programme des deux porte-avions destinés à remplacer le Clémenceau et le Foch, initié à la fin des années 70, a aussi constitué une occasion manquée puisqu’il avait été envisagé dans un premier temps de les nommer Bretagne et

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense