Défense
La FREMM Languedoc prend la mer

Actualité

La FREMM Languedoc prend la mer

Défense

La troisième frégate multi-missions française, et cinquième construite par DCNS, a appareillé hier de Lorient pour ses premiers essais en mer. Par rapport à ses aînés, le Languedoc verra sa période de tests au large des côtes bretonnes réduite, soit six semaines au lieu de huit. Un raccourcissement des essais logiquement lié au rodage du programme avec les quatre premières FREMM. « Les équipes de DCNS et de ses partenaires, fortes de l’expérience acquise sur les FREMM déjà livrées, ont ainsi pu procéder à l’intégration des senseurs et des armements du système de combat avant la première sortie mer de la FREMM Languedoc. Cette rationalisation du planning permet d’optimiser la durée et le nombre de sorties en mer de la frégate et donc in fine de réduire la durée totale des essais du navire », explique DCNS, qui est donc entré dans une phase de production en série de ces frégates de nouvelle génération.

 

La Languedoc hier, en rade de Lorient (© : PATRICK SORBY)

La Languedoc hier, en rade de Lorient (© : PATRICK SORBY)

 

Pour mémoire, le groupe a livré sa toute première FREMM, l’Aquitaine, fin 2012. Ce fut ensuite au tour de la frégate marocaine Mohammed VI en 2013, puis cette année de la Tahya Misr (ex-Normandie) et de la Provence, respectivement réceptionnées par l’Egypte et la flotte française. Celle-ci prendra livraison du Languedoc au printemps 2016. Viendront ensuite l’Auvergne, mise à flot le 2 septembre dernier et livrable en 2017, puis la Bretagne, en cours de construction pour un achèvement en 2018. Un sixième bâtiment de ce type, qui prendra normalement le nom d’Alsace, rejoindra la Marine nationale avant la mi-2019. Deux autres FREMM bénéficiant de capacités de défense aérienne renforcées seront construites dans la foulée. Ces FREMM DA seront opérationnelles entre 2020 et 2022. 

Alors que l'Aquitaine et la Provence sont basées à Brest, le Languedoc et l'Auvergne rejoindront Toulon, qui disposera donc l'an prochain de sa première FREMM et accueillera plus tard les deux FREMM DA. La base navale bretonne recevra pour sa part les Bretagne et Alsace. 

Naval Group (ex-DCNS) Marine nationale