Défense
La FREMM Languedoc rentre du Grand Nord

Actualité

La FREMM Languedoc rentre du Grand Nord

Défense

Partie le 12 août de sa base de Toulon dans le cadre de son déploiement de longue durée, la troisième frégate multi-missions de la Marine nationale est arrivée hier matin à Brest pour une courte escale. Avant de s’amarrer au ponton FREMM de la base navale et de croiser l’un de ses sisterships, l’Aquitaine, actuellement en arrêt technique, le Languedoc a effectué des passages sur les boucles de la rade bretonne, afin de mesurer sa signature magnétique.

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

Livrée en mars dernier par DCNS, la frégate arrive tout droit de Scandinavie, son DLD, préalable à son admission au service actif, ayant été axé sur un déploiement de trois mois en Atlantique nord, jusqu’au cercle arctique. Le 29 octobre 2016, elle naviguait au large des côtes norvégiennes du Spitzberg, au-delà du 80° Nord. L’équipage a pu mettre à l’épreuve son bâtiment dans ces conditions particulières, réaliser des exercices avec les marines alliées et marquer la présence et l’intérêt de la France pour cette zone. Le Languedoc a également servi au soutien à l’exportation, en particulier lors de sa récente escale à Oslo, alors que DCNS espère être retenu par la Norvège pour son futur programme de sous-marins, qui doit être lancé en 2017.

Armée par 140 marins, la FREMM, qui doit être admise au service actif début 2017, a embarqué pour ce déploiement 140 marins et un hélicoptère Caïman Marine de la flottille 31F.

Le Languedoc, qui devait quitter la pointe Bretagne dès hier soir, va maintenant regagner Toulon.

Brest, où sont basées les Aquitaine et Provence, devrait de nouveau recevoir en début de semaine prochaine la quatrième frégate de cette série, l’Auvergne, qui a débuté ses essais en mer fin septembre. Elle sera livrée l’an prochain et sera comme le Languedoc basée à Toulon.

- Voir notre reportage sur la FREMM Languedoc

 

Marine nationale