Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La future Gowind malaisienne se dévoile

Défense

Voilà ce à quoi vont ressembler les futures corvettes du type Gowind commandées par la Malaisie. Même si la communication autour de ce contrat demeure encore très discrète, on en sait progressivement plus sur ces bâtiments, conçus par DCNS et qui seront réalisés en transfert de technologie par le chantier malaisien Boustead Naval Shipyard. Dans son rapport annuel, DCNS a, ainsi, diffusé une vue très récente du design retenu par les Malaisiens, qui attendent la livraison de la tête de série en 2017.

 

 

Tourelle furtive de 57mm et mâture unique

 

 

En dehors des lignes, plus affinées que les images ayant jusqu’ici circulé, plusieurs choses sont à remarquer. D’abord, les bâtiments ne seront pas dotés d’une tourelle de 76mm, mais d’un canon électrique de 57mm Bofors à carénage furtif, à l’instar de la tourelle équipant les corvettes suédoises du type Visby. Toujours en matière d’armement, le visuel montre sur l’arrière ce qui semble être deux canons télé-opérés de 30mm du type DS-30 britannique. Par ailleurs, les Gowind malaisiennes seront bien équipées d’un mât unique, le radar SMART-S de Thales choisi par Kuala Lampur étant donc placé sous le cône en matériaux composite développé par DCNS et embarqué pour la première fois sur le patrouilleur L’Adroit.

 

 

Toujours pas de décision officielle sur les missiles

 

 

Toujours dans le domaine de l’électronique, on sait que les corvettes seront équipées d’un sonar remorqué Captas 2, fourni par Thales, une conduite de tir TMX EO (pour le 57mm) et une conduite de tir TMEO (pour les 30mm) conçus par Rheinmetall. Alors que le système de combat sera livré par DCNS, sur la base de son nouveau SETIS qui équipe les frégates multi-missions (FREMM), il paraitrait logique que les missiles antinavires soient des Exocet MM40 et les missiles surface-air des VL Mica, conçus par MBDA. Aucune décision officielle n’a, néanmoins, été prise à ce jour quant au choix de ces armes. Il en va de même pour les torpilles.

Pour mémoire, la Gowind Combat mesure dans son modèle de base 102 mètres de long pour 16 mètres de large et affiche un déplacement de 2400 tonnes en charge. Capable de dépasser la vitesse de 26 nœuds, avec une autonomie de 3000 milles 15 nœuds, elle peut être mise en œuvre par 65 membres d’équipage, le bâtiment disposant de logements pour 25 personnes supplémentaires, par exemple des forces spéciales. Celles-ci peuvent utiliser l’hélicoptère embarqué (plateforme pour une machine de 10 tonnes et hangar pour un appareil de 5 tonnes) ainsi que des embarcations semi-rigides. 

Naval Group (ex-DCNS)