Construction Navale
La garde-côtière canadienne lance un grand plan de renouvellement de sa flotte

Actualité

La garde-côtière canadienne lance un grand plan de renouvellement de sa flotte

Construction Navale

Les 26 principaux bateaux de la flotte de la garde-côtière canadienne, qui affiche une moyenne d'âge de 38 ans, ont pour beaucoup déjà largement dépassé leur durée de vie initialement prévue. Face à cette situation, dont dépend à la fois la sécurité de la navigation mais aussi celle des communautés inuits du Nord, le gouvernement fédéral canadien a annoncé mercredi un très gros programme de renouvellement de la flotte avec la construction de 18 nouveaux navires. Le montant global de cet investissement s'élève à 15.7 milliards de dollars et comprend un volet de 2 milliards de dollars consacré à l'entretien et la prolongation des unités actuelles, en attendant l'arrivée de leurs remplaçantes.

Deux chantiers navals ont été désignés pour ce projet, dont on connaîtra les coûts et les spécifications précises une fois la négocation terminée. Les chantiers Seaspan de Vancouver auront la charge de construire seize bateaux polyvalents. Irving Shipbuilding d'Halifax construira deux patrouilleurs polaires destinés à la région Arctique.

Un troisième chantier naval devrait également entrer dans cette Stratégie nationale de construction navale, pour la conception de navires de plus petite taille « multimission semi-hauturier ». Si aucun nom n'a été confirmé pour le moment, ce chantier pourrait bien être le québecois Davie.

 

 

 

 

 

Marine et garde-côtière canadiennes