Divers
La gendarmerie fluviale veille sur les canaux français

Actualité

La gendarmerie fluviale veille sur les canaux français

Divers

Grande nation maritime avec un espace d’eau salée de 11 millions de kilomètres carrés, la France, avec ses 8500 kilomètres de voies navigables, dispose du plus vaste réseau fluvial d’Europe. Fortement handicapé par l’absence d’interconnexions «grand gabarit» entre les bassins fluviaux, le trafic de marchandises ne peut toutefois utiliser que 4100 kilomètres de canaux, dont seulement 2000 kilomètres sont réellement adaptés à une exploitation commerciale moderne.

 

 

Le transport fluvial

 

 

Sous l’impulsion du Grenelle de l’environnement, en 2009 et 2010, le transport fluvial est devenu une priorité de l’Etat. Les accords préconisent le développement des transports alternatifs et fixent comme objectifs une augmentation de 25% du transport fluvial d’ici 2015 et une hausse de la part du fret non routier et non aérien de 14 à 25% à l’échéance 2022.

Dans la dynamique actuelle du développement durable, la voie d’eau se positionne comme le seul axe de communication qui se confonde naturellement avec les écosystèmes. Comparé au transport routier, le fluvial est présenté comme particulièrement économe (7 fois moins cher) et naturellement écologique (4 fois moins d’émission de CO²) à la tonne transportée.

En 2011, la barre symbolique des 500.000 conteneurs a été dépassée, soit 300.000 camions en moins chaque année sur les routes françaises. Cette tendance devrait encore s’accentuer avec la construction du futur canal qui reliera les ports de l’axe Seine (Le Havre-Rouen-Paris) à l’Europe fluviale du nord en 2016. Long de 106 kilomètres, large de 54 mètres, profond de 4.5 mètres, il

Transport fluvial | Toute l'actualité du secteur fluvial