Défense
La Gendarmerie maritime renouvelle ses moyens

Reportage

La Gendarmerie maritime renouvelle ses moyens

Défense

La Gendarmerie maritime, qui dépend de la Marine nationale, vient de recevoir ses nouvelles Vedettes de Surveillance Maritime et Portuaire (VSMP). Construits par le chantier Ufast de Quimper, les Pavois, Ecu, Rondache, Harnois, Haubert, Heaume, Brigantine et Gantelet mesurent 12 mètres de long et peuvent atteindre la vitesse de 35 noeuds. Armées par 8 gendarmes et pouvant mettre en oeuvre des plongeurs, ces vedettes présentent une autonomie de 24 heures et peuvent être dotée d'une mitrailleuse de 7.62mm. Les VSMP répondent à un nouveau besoin lié au renforcement de la sûreté dans les zones portuaires. « Suite aux attentats du 11 septembre 2001 et la mise en place du code ISPS (International Ship and Port facility Security, ndlr), il a été constaté que la sûreté avait été renforcée sur les plateformes aéroportuaires mais pas dans les ports. Dans le cadre de la déclinaison en France du code ISPS par la Doctrine Nationale de Sûreté, en 2005, la Gendarmerie maritime a été chargée d'assurer la sûreté des ports majeurs en termes de d'approvisionnements stratégiques », explique le colonel Georges Strub, commandant de la Gendarmerie maritime. Dans le cadre de cette mission, les militaires doivent dissuader les actes terroristes via le suivi et éventuellement le contrôle des navires faisant escale dans les ports.

Gendarmerie Maritime | Toute l'actualité de cette composante de la Gendarmerie nationale