Histoire Navale
La goélette Ann Christine coule dans le port de Sanary

Actualité

La goélette Ann Christine coule dans le port de Sanary

Histoire Navale

Construite en 1890 au Danemark, la goélette Ann Christine a coulé dans le port de Sanary-sur-Mer (voir les photos en fin d'article). Le navire, long de 24 mètres, a semble-t-il été victime d'une voie d'eau, juste avant d'entrer en entretien. Malgré une tentative de pompage, il n'a pu être maintenu à flot et repose sur le côté. En août 2008, le voilier était arrivé aux chantiers des Baux, à Sanary, afin de débuter un important projet de rénovation.

l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine en janvier aux chantiers des Baux (© JEAN-LOUIS VENNE)

Construite initialement pour la livraison de marchandises en Baltique, l'Ellen-Margreth (son nom d'origine) a d'abord transporté du lait et des céréales entre l'Allemagne et le Danemark. Convertie en bateau de pêche pendant la seconde guerre mondiale, elle cesse en 1947 de transporter du fret pour devenir une unité de plaisance. Motorisée en 1954, elle changera de propriétaire et de noms à plusieurs reprises. C'est en 1971 qu'elle devient Ann Christine. Rachetée en 1989 par un Anglais, elle part aux Etats-Unis pour devenir un navire école. Mais le projet est finalement abandonné au bout de quelques années. C'est alors qu'elle est rachetée par un marin Français, Jérôme Trouillard. Ce dernier souhaite faire voyager le bateau jusqu'en Nouvelle Calédonie mais une première tentative se solde par un échec. Parvenue en mer Rouge, la goélette fait demi-tour et rejoint un chantier grec de Salamine, où elle reste en attente. Onze mois plus tard (nous sommes en 1994), il est décidé d'entreprendre certains travaux de restauration et de mise en conformité, qui dureront deux ans et demi. Face à l'ampleur du chantier et les retards, Jérôme Trouillard jette l'éponge. Jean-Nicolas Bondaletoff, qui travaille avec Jérôme Trouillard sur le projet depuis 1994, décide alors d'acquérir le bateau et d'en devenir son 13ème propriétaire. Reconverti comme navire de croisière, Ann Christine a depuis 2003 Villefranche-sur-Mer comme port d'attache.

l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)

l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)
l'Ann Christine la semaine dernière (© JEAN-LOUIS VENNE)