Science et Environnement
Tara explore les fjords de Patagonie
ABONNÉS

Interview

Tara explore les fjords de Patagonie

Science et Environnement

Partie de Lorient le 12 décembre 2020, Tara vogue désormais dans les fjords de Patagonie au Chili. Martin Hertau, l’un des deux capitaines de la goélette, raconte le travail des scientifiques à bord. Une interview de la rédaction du Télégramme

Comment se sont déroulés les trois premiers mois de la Mission Microbiomes ?

Quand on a quitté Lorient, le 12 décembre, des systèmes dépressionnaires très forts nous ont empêchés de partir. On a dû rester en stand-by dans la baie de Douarnenez. On est seulement parti le jour de Noël, à une heure du matin. On a fait une escale de deux jours au Cap Vert, avant d’arriver le 6 février à Punta Arenas, en Patagonie chilienne. C’est là que la Mission Microbiomes a véritablement commencé. Pendant la descente de l’Atlantique, on a fait une comparaison de deux systèmes d’analyse du plancton et échelonné divers instruments.

En quoi consistent les prélèvements que vous avez entamés en Patagonie ?

On réalise ce qu’on appelle des transects, c’est-à-dire des navigations entre deux points où l’on effectue des prélèvements de micro-organismes en continu pendant environ 13 heures. Ils se font, d’une part, à l’aide de filets avec des mailles très fines que l’on plonge jusqu’à 150 m de fond et, d’autre part, avec une rosette, un cylindre bardé de capteurs qui permettent d’analyser une quarantaine de paramètres (la température, la salinité, le PH, etc.) et que l’on immerge jusqu’

Tara Océan | Actualité de la goélette scientifique Tara