Défense
La Gracieuse a quitté la Guyane

Actualité

La Gracieuse a quitté la Guyane

Défense

Quelques semaines après La Capricieuse, c'est au tour de La Gracieuse de faire ses adieux à Dégrad-des-Cannes. Le patrouilleur P400 a mis le cap sur Brest où il devrait être désarmé d'ici la fin de l'année. Les deux unités sont remplacées par les patrouilleurs légers guyanais La Confiance et La Résolue, sortis des chantiers Socarenam et mis en service respectivement les 27 avril et 7 août dernier.

La Gracieuse, entré en flotte en 1987, a été stationnée en Guyane de 1996 à 2005, et de 2010 à 2017. Elle y a effectué une soixantaine de mission de protection des approches du centre spatial dans le cadre des tirs de fusée, 75 contrôles et déroutements de navires de pêche en situation illégale. Elle aura parcouru 560.000 milles depuis sa mise en service.

Pour mémoire, 10 unités de type P400 ont été réalisées par le chantier cherbourgeois CMN au profit de la flotte française, avec des mises en service s’étalant de septembre 1986 à février 1988. La Fougueuse a été désarmée en 2009, L’Audacieuse et La Boudeuse en 2010, La Railleuse en 2011. La Rieuse a quant à elle été cédée au Kenya en 2011 alors que La Tapageuse a été rénovée en 2013 pour être vendue au Gabon, qui n’en a finalement pas pris livraison (le patrouilleur reste en attente chez Piriou). Après la mise en retraite de La Capricieuse et de la Gracieuse, la Marine nationale ne disposera plus que de deux P400. Basées en Nouvelle-Calédonie, La Glorieuse et La Moqueuse doivent rester en service jusqu’en 2020 au moins, leur succession étant prévue dans le cadre du futur programme BATSIMAR.

Longs de 54.8 mètres pour une largeur de 8 mètres et un déplacement de 480 tonnes en charge, les patrouilleurs du type P400 peuvent atteindre 23 nœuds, leur équipage étant de 30 marins. L'armement est constitué d'un canon de 40mm, un canon de 20mm et des mitrailleuses. 

Marine nationale