Défense
La Grande-Bretagne renouvellera ses sous-marins nucléaires pour 38 milliards de dollars

Actualité

La Grande-Bretagne renouvellera ses sous-marins nucléaires pour 38 milliards de dollars

Défense

La Chambre des communes a approuvé, à une large majorité, le projet de Tony Blair visant à renouveler la force de dissuasion britannique. Le projet a été adopté la semaine dernière par 409 voix contre 161, quelques 85 travaillistes ayant voté contre. Ce programme majeur vise à remplacer les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins du type Vanguard, mis en service entre 1993 et 1999. En décembre dernier, le chef du gouvernement, estimant qu'il était dangereux de renoncer à la dissuasion nucléaire, s'était prononcé en faveur d'une modernisation du système Trident et de la construction de nouveaux bâtiments pour mettre en oeuvre les missiles. Une version dérivée des sous-marins nucléaires d'attaque du type Astute a été, un temps, envisagée. Trois à quatre SNLE pourraient être mis en service entre 2023 et 2027, le coût global du programme atteignant 20 milliards de livres, soit 27 milliards d'euros et 38 milliards de dollars. Les quatre bâtiments actuellement en service au sein de la Royal Navy sont dotés chacun de 16 missiles américains Trident 2 D-5, d'une portée de 12.000 kilomètres.
___________________________________________________

- Voir la fiche technique des SNLE du type Vanguard

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques