Défense

Fil info

La Grèce condamnée à payer 200 millions d’euros à Hellenic Shipyards

Défense

Le Groupe Privinvest, dont la société Hellenic Shipyards est une filiale, a émis le commentaire suivant à la suite du prononcé de la sentence rendue par la Chambre de Commerce internationale (« CCI ») :

« Il y a sept ans, l’investissement effectué par notre Groupe en Grèce a été accueilli dans l’euphorie par le gouvernement Grec.

Ce projet très prometteur a rapidement échoué et la déception a remplacé l’euphorie. Nous avons eu recours à l’arbitrage international pour protéger notre Groupe, sa filiale Hellenic Shipyards et ses salariés. Dans le même temps nous avons dû provisionner nos comptes de plus de 160 millions d’euros et avons subi des diffamations émanant d’hommes politiques grecs qui avaient probablement pour but de couvrir leurs échecs.

Aujourd’hui, la sentence rendue par la CCI nous donne gain de cause. Hellenic Shipyards, sa direction en Grèce et ses salariés peuvent enfin entrevoir l’avenir qu’ils méritent alors que la République Grecque est condamnée à payer à Hellenic Shipyards plus de 200 millions d’euros en sus d’autres indemnités.

De plus, le tribunal arbitral a admis que la République grecque a commis des négligences graves dans le traitement de cette affaire avec la Commission Européenne, ces négligences ayant conduit à la destruction du chantier naval de Privinvest en Grèce.

Nous attendons maintenant de la République grecque qu’elle exécute la sentence arbitrale et qu’elle respecte les relations contractuelles qui la lient à Hellenic Shipyards.

Nous poursuivrons évidemment nos demandes reconventionnelles contre la République Grecque introduites dans le cadre d’un autre arbitrage CCI subséquent, initié par la République Grecque et qui porte sur le même objet. Nos actionnaires, pour leur part, ont introduit un arbitrage contre la République grecque devant le Centre International pour le Règlement des différends relatifs aux Investissements (CIRDI) sur la base du Traité bilatéral d’investissement applicable ».

Communiqué de Privinvest, 05/10/17