Défense
La Grèce signe une lettre d’intention pour l’acquisition de deux frégates françaises

Actualité

La Grèce signe une lettre d’intention pour l’acquisition de deux frégates françaises

Défense

Ce n’est pas encore une commande mais c’est un premier pas vers le possible achat, par la Grèce, de deux frégates du type Belharra, dont les FDI sont la version française. Le 10 octobre, Florence Parly, ministre des Armées, a signé avec son homologue grec Nikos Panagiotopoulos, lors de la venue de ce dernier à Paris, une lettre d’intention portant sur le projet d’acquisition de ces bâtiments.

Les discussions vont maintenant se poursuivre entre Paris et Athènes, en particulier sur les spécifications techniques des frégates, ainsi que les modalités financières. Compte tenu d'une situation budgétaire encore difficile, la Grèce pourrait bénéficier de conditions avantageuses, par exemple bénéficier d’un crédit à l’exportation, en contrepartie duquel les bâtiments seraient probablement réalisés par Naval Group sur son site de Lorient, qui doit impérativement garnir son plan de charge au-delà de 2022.  

La Marine

Naval Group | Actualité industrie navale de défense