Défense
La Haye rejette la souveraineté chinoise sur les Spratley

Actualité

La Haye rejette la souveraineté chinoise sur les Spratley

Défense

La Cour permanente d'arbitrage de La Haye, saisie par les Philippines, a jugé hier que les prétentions de Pékin en matière de souveraineté en mer de Chine méridionale n'étaient pas juridiquement fondées. Pour mémoire, la Chine s'est implantée depuis quelques années dans le très stratégique archipel des Spratleys, y construisant notamment des îles artificielles et des bases militaires. Pour y justifier sa présence, contestée par plusieurs pays riverains, Pékin a fait valoir des droits historiques. Ces derniers servent régulièrement, en matière de droit international de la mer, pour la détermination de frontières maritimes.

Or, ici, la juridiction de la Haye a estimé que ce n'était pas le cas et que la Chine avait violé la souveraineté des Philippines en pêchant et en menant des campagnes de prospection dans la zone. 

Cette décision, que Pékin avait déjà annoncé ne pas vouloir reconnaître, s'ajoute à une longue série de tensions militaro-diplomatiques dans cette zone qui, au delà d'un dense trafic maritime, est également un potentiel réservoir d'hydrocarbures.

 

 

Chine | actualités maritimes chinoises