Défense
La Jeanne d'Arc assiste un voilier en pleine tempête

Actualité

La Jeanne d'Arc assiste un voilier en pleine tempête

Défense

Dimanche dernier, le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc a assisté un voilier en difficulté. Les conditions, météorologiques sont alors difficiles, avec des rafales à près de 50 noeuds et des creux de quatre à cinq mètres. Comme le navire école de la Marine nationale, le centre de secours espagnol d'Almeria capte l'appel de détresse du Cunamare Namare, qui semble désemparé. « Les deux membres d'équipage paniquent en demandant de l'aide pour rentrer à Alméria, distante d'une trentaine de nautiques », raconte Commissaire Xavier Prache sur le blog de la Jeanne d'Arc. En attendant que le bateau de sauvetage espagnol arrive, le porte-hélicoptères entreprend donc de localiser le voilier, vers lequel deux navires de commerce font route. « La Jeanne d'Arc leur propose de prendre la relève et de se positionner à proximité du voilier afin d'être en mesure d'intervenir. La présence du bâtiment école de la marine à quelques centaines de mètres suffit pour redonner le moral à l'équipage. La tension baisse d'un cran à la passerelle, mais le chef de quart reste attentif : c'est un officier élève ! Il effectue là son premier quart en chef. Il s'en souviendra ».
A 23 heures, la vedette de sauvetage Denebola est sur place et prend en charge le voilier et ses deux occupants.

Le voilier en détresse (© MARINE NATIONALE)
Le voilier en détresse (© MARINE NATIONALE)

Marine nationale