Défense
La Jeanne d'Arc et le Georges Leygues font la chasse aux pirates

Actualité

La Jeanne d'Arc et le Georges Leygues font la chasse aux pirates

Défense

En transit entre la Réunion et Djibouti, le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc et la frégate Georges Leygues participent, depuis vendredi, à Atalante. Cette opération européenne est destinée à lutter contre la piraterie au large de la corne d'Afrique. Les deux navires, qui constituent le groupe école d'application des officiers de marine (GEAOM) de la Marine nationale, mèneront cette mission jusqu'au 27 mars. « La Jeanne d'Arc et le Georges Leygues vont ainsi conduire des patrouilles au profit de l'opération européenne dans les zones de travail des thoniers européens au large de la côte orientale de la Somalie », précise l'Etat-major des Armées. C'est la seconde fois que le GEAOM est engagé dans la lutte contre la piratrie. En janvier, lors de son transit entre Djibouti et Abu Dhabi, il avait également apporté leur concours aux forces d'Atalante.
L'EMA rappelle que l'opération Atalante a été lancée le 8 décembre 2008 par l'Union européenne pour lutter contre les actes de piraterie au large des côtes somaliennes et dans le golfe d'Aden. La force maritime européenne est actuellement composée des frégates Psara (Grèce), Rheinland-Pfalz (Allemagne), Floréal (France), Victoria (Espagne), du patrouilleur Bettica (Italie) et d'un avion de patrouille maritime espagnol (P3B basé à Djibouti). L'ATL2 français (TF 57) est placé en soutien associé.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française