Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande

Actualité

La livraison du nouveau navire d’Irish Ferries repoussée à septembre

Marine Marchande

Très mauvaise nouvelle pour la compagnie irlandaise Irish Ferries et le chantier allemand FSG. Initialement prévu pour entrer en service au début de l’été sur la ligne Dublin-Cherbourg, le W.B. Yeats, déjà retardé à la fin juillet, connait un nouveau glissement dans son achèvement. Irish Ferries annonce désormais que le navire ne sera pas livré avant septembre.

Un coup dur pour l’armateur, qui voit ainsi la saison estivale de son nouveau fleuron tomber à l’eau et doit se réorganiser. Différentes alternatives ont été proposées aux 6000 passagers qui avaient déjà réservé une traversée sur le W.B. Yeats, comme un embarquement sur l’Oscar Wild, un autre navire de la compagnie, ou un remboursement. Déjà, 2500 réservations avaient été annulées en avril lorsque le chantier avait averti Irish Ferries que le navire serait en retard, entrainant l’annulation des voyages programmés en juillet.

Au final, le W.B. Yeats devrait faire ses débuts en septembre sur la ligne Dublin- Holyhead.

Commandé en mai 2016 au chantier allemand Flensburger Shiffbau Gesellschaft pour un montant de 150 millions d’euros, le W.B. Yeats a vu son construction débuter en avril 2017. Mis sur cale en septembre de la même année, il a été lancé le 19 janvier dernier. Compte tenu de sa taille finale, trop importante pour le hall de construction de FSG, seule la partie basse du navire, jusqu’au pont principal, a été réalisée avant la mise à l’eau. Les superstructures ont été ajoutées ensuite.

Ce ferry de 194.8 mètres de long pour 31.6 mètres de large présente une jauge de 54.985 GT. Doté de 435 cabines, dont des suites avec balcon privatif, il pourra accueillir jusqu’à 1885 personnes. Les passagers profiteront à bord de plusieurs restaurants et bars, dont un espace premium, un cinéma et des boutiques. Le W.B. Yeats présente également de très importantes capacités roulières puisque ses garages pourront accueillir jusqu’à 1200 voitures.

 

Port de Cherbourg