Défense
La Loire rentre à Brest à l'issue de son ultime mission

Actualité

La Loire rentre à Brest à l'issue de son ultime mission

Défense

Le Bâtiment de Soutien Mobile (BSM) Loire est arrivé hier après-midi à Brest. Le navire, accompagné du chasseur de mines Croix du Sud, rentre d'un déploiement de 130 jours. Il s'agit de son ultime mission, à l'issue de laquelle les procédures en vue de son désarmement vont débuter. Bâtiment de commandement et de soutien du groupe de guerre des mines, la Loire avait appareillé de Brest le 13 janvier, en compagnie du Chasseur de Mines Tripartite Croix du Sud. Après une escale à Toulon, où le CMT Verseau avait rejoint les deux « Bretons », la force avait franchi le canal de Suez pour gagner la mer Rouge puis l'océan Indien. Participant à plusieurs exercices, comme Aman 09 et Pearl of the Seas, le groupe avait aussi pour mission de reconnaître les fonds marins de la zone, sensible en raison de l'importance du trafic maritime, mais aussi nécessaire pour sécuriser le transit d'un groupe aéronaval ou amphibie.
Très précieuse pour assurer l'assistance et le ravitaillement des chasseurs, qui ne peuvent être déployés durablement et loin de la métropole sans soutien logistique approprié, la Loire ne remplira plus cette mission. A 42 ans, l'âge de la retraite a, en effet, sonné pour elle.

 La Loire ravitaillant le Verseau, en janvier dernier (© : MARINE NATIONALE)
La Loire ravitaillant le Verseau, en janvier dernier (© : MARINE NATIONALE)

Une solution de remplacement toujours à l'étude

A l'instar du Jules Verne, qui a cessé lui-aussi de naviguer, les ateliers et leurs équipements, ainsi que les personnels spécialisés de la Loire, ne seront toutefois pas perdus. Ils rejoindront les ateliers militaires de la flotte, alors qu'une solution de remplacement est toujours à l'étude à l'état-major de la marine.
Compte tenu du caractère stratégique du groupe de guerre des mines, sa capacité de projection doit, en effet, être maintenue. Plusieurs pistes sont envisagées. Les marins songent par exemple à utiliser les points d'appuis français en océan Indien et dans le Golfe (Djibouti, Abu Dhabi). Le concept de conteneurs projetables (contenant le matériel nécessaire) et pouvant être embarqués sur des navires affrétés est également à l'étude.
Dernier BSM du type Rhin, la Loire compte 700 mètres carrés d'ateliers, répartis en différentes spécialités (mécanique, motorisation, chaudronnerie, charpentage, électricité, armes...) ; un hôpital de 14 lits avec bloc opératoire, un caisson de décompression et une grue permettant le ravitaillement à la mer des chasseurs.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française