Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La marine allemande

Défense

En Europe du nord, l’Allemagne est un cas particulier. Malgré sa puissance économique, le pays n’a pas musclé sa marine qui, au contraire, a continué de décroître ces dernières années.

Ainsi, la flotte sous-marine allemande ne compte plus que six unités, uniquement des bâtiments du type 212A, dont les derniers exemplaires, les U35 et U36, ont été achevés en 2015 et 2016. Deux sous-marins dérivés de ce modèle, plus grands et dotés d’un nouveau système de propulsion anaérobie, pourraient néanmoins être construits au cours de la prochaine décennie dans le cadre d’un accord de coopération avec la Norvège, qui se doterait de quatre exemplaires. 

 

Sous-marin allemand du type 212A (© : MICHEL FLOCH)

Sous-marin allemand du type 212A (© : MICHEL FLOCH)

 

Au niveau des forces de surface, cinq des huit frégates du type 122A ont été retirées du service entre 2012 et 2015, les trois autres allant bientôt suivre. Le Karlsruhe (1984) devrait être désarmé 2017, l’Augsburg (1989) en 2019 et le Lübeck (1990) en 2021. Seules quatre frégates du type 125 seront réalisées pour succéder aux 122A. Livrables entre 2017 et 2020, ces nouvelles unités, conçues notamment pour les opérations littorales et des déploiements lointains de longue durée, s’ajouteront aux quatre frégates du type 123 (1994-96) et aux trois du type 124 (2004-06).

 

La frégate Augsburg, du type 122A (© : MARINE NATIONALE)

La frégate Augsburg, du type 122A (© : MARINE NATIONALE)

 

La contraction de la flotte de surface allemande devrait néanmoins cesser au cours de la prochaine décennie. La série des corvettes du type 130, initialement destinée à renouveler l’imposante flottille de patrouilleurs lance-missiles (les quatre derniers survivants du type 143A vont être prochainement désarmés) a été limitée à cinq unités au lieu de quinze (la dernière a été livrée en 2013). Mais un nouveau programme de bâtiments de combat polyvalent est à l’étude. Il s’agit du MKS 180, qui devrait porter sur la livraison de six unités à partir de 2024. 

 

 

Du côté de la guerre des mines, seuls dix chasseurs du type 332 vont être conservés, les deux derniers dragueurs du type 352 devant être désarmés cette année. La flotte logistique s'est quant à elle enrichie en 2013 d'un troisième ravitailleur du type 702, le Bonn. 

Concernant l’aéronautique navale allemande, le remplacement des 8 avions de patrouille maritime ex-néerlandais du type P-3C Orion, qui devraient voler jusqu’en 2025, est toujours à l’étude. Les deux ultimes Atlantic allemands ont, quant à eux, été retirés du service en 2010. Pour ce qui est des hélicoptères, les 15 Sea King et 22 Lynx seront remplacés par des Sea Lion (NH90). 18 ont à ce jour été commandés, les livraisons devant s’échelonner entre 2019 et 2022. 

 

 

Pour connaître en détail toutes les marines du monde, nous vous rappelons que l'édition 2016 de Flottes de Combat est récemment parue et peut être commandée sur le site de Marines Editions