Histoire Navale
La marine américaine commémore le 70ème anniversaire de Pearl Harbor

Actualité

La marine américaine commémore le 70ème anniversaire de Pearl Harbor

Histoire Navale

L'US Navy a commémoré hier les 70 ans de l'attaque japonaise sur la base américaine de Pearl Harbor, à Hawaii. Le 7 décembre 1941, l'armada nippone attaquait par surprise la flotte du Pacifique. Totalement pris au dépourvu, malgré les nombreux signaux d'alerte laissant entrevoir une attaque dans les jours précédents, les Américains encaissèrent de plein fouet l'assaut de l'aéronautique navale japonaise. Au large, 6 porte-avions, les Akagi, Hiryu, Kaga, Shokaku, Zuikaku et Soryu, envoyèrent 350 appareils en deux vagues. Torpilleurs et bombardiers firent un massacre dans l' « allée des cuirassés », ainsi que sur les aérodromes de l'île d'Ohau (près de 200 avions détruits), où se trouve Pearl Harbor. Les Américains déplorèrent la mort de plus de 2400 hommes, dont 1177 marins du cuirassé USS Arizona, qui explosa et chavira dans le port. L'USS Oklahoma fut également perdu, alors que les USS West Virginia, USS Nevada, USS California, USS Maryland et USS Pennsylvania étaient hors de combat à l'issue du raid, qui provoqua également des pertes dans les divisions de croiseurs et destroyers.

L'USS West Virgina en feu  (© : US NAVY)
L'USS West Virgina en feu (© : US NAVY)

A l'issue de ce brillant raid aérien, mené un dimanche matin, les Japonais laissèrent derrière eux des épaves fumantes et s'assurèrent la liberté de manoeuvre dans le Pacifique, en annihilant le corps de bataille de l'US Navy. Cette situation permit au Japon, dans les mois qui suivirent, d'entreprendre sans difficulté son expansion en Asie du sud-est. Tous les objectifs de l'attaque de Pearl Harbor ne furent toutefois pas atteints. D'abord, seuls deux cuirassés américains seront perdus, les autres étant sauvés et, après modernisation, reprendront le combat. Ensuite, les énormes réserves de carburant de la Pearl Harbor restèrent intactes. Négligées par les deux premières vagues d'avions, elles auraient pu être détruites par la troisième vague, qui devait être initialement lancée. Les Japonais renoncèrent néanmoins à ce dernier assaut, du fait que les trois porte-avions de la flotte du Pacifique (USS Lexington, USS Saratoga et USS Enterprise) n'étaient pas à Pearl Harbor ce jour là. Echappant au raid, les trois bâtiments permettront aux Américains d'empêcher l'invasion de Midway, en juin 1942, et d'infliger son premier grand revers à la marine nippone.
L'attaque surprise de Pearl Harbor restera néanmoins comme un modèle du genre. Inspirée par le raid britannique contre la base italienne de Tarente, en novembre 1940, cette opération aéronavale consacrera le rôle des porte-avions dans le combat naval moderne. Un rôle qui deviendra d'ailleurs central dans la bataille du Pacifique, où l'essentiel des combats se sont déroulés très loin des bases terrestres.

L'épave de l'Arizona a été transformée en mémorial  (© : US NAVY)
L'épave de l'Arizona a été transformée en mémorial (© : US NAVY)

US Navy / USCG