Défense
La Marine Canadienne face au désastre des Upholder britanniques

Actualité

La Marine Canadienne face au désastre des Upholder britanniques

Incendie mortel sur le Chicoutimi, immobilisation pendant un an et demi de tous les sous-marins canadiens pour des travaux de sécurité. L'acquisition des quatre Upholder britanniques tourne au scandale.
Défense

Même si la marine canadienne ne le reconnaît pas officiellement, il ne fait désormais plus de doute que les sous-marins achetés d'occasion à la Royal Navy souffrent de graves problèmes. Après 7 mois d'immobilisation pour raison de sécurité, arrêt consécutif à l'incendie mortel du Chicoutimi (ex-Upholder) en octobre dernier, le Victoria (ex-Unseen) avait repris la mer mi-mai avant de retrouver sa base trois semaines plus tard. Cette fois, il restera en cale sèche un an et demi: "Par précaution", explique l'armée canadienne. Il s'agit des premiers grands travaux d'entretien menés sur le submersible depuis sa sortie des Chantiers Vickers (Grande-Bretagne), en 1991. Interviewée par Radio Canada, la

Marine et Garde-côtière canadiennes