Divers
La marine espagnole

Actualité

La marine espagnole

Divers

La Marine espagnole a lancé fin 2007 la construction des quatre sous-marins du type S 80 destinés à remplacer les quatre Daphné, dont le dernier exemplaire a été désarmé en 2006. Comme le premier S 80 ne sera pas opérationnel avant 2013 au mieux, elle ne peut compter pour le moment que sur ses quatre Agosta.

Le S 80 (© : NAVANTIA)
Le S 80 (© : NAVANTIA)

Elle a obtenu en 2007 l'autorisation de commander un sixième destroyer lance-missiles du type F 100 dont les quatre premiers exemplaires sont maintenant en service, la mise sur cale du cinquième, le Roger de Lauria, devant intervenir cet hiver pour un lancement prévu en 2010. Ces bâtiments de défense aérienne dotés d'équipements essentiellement américains vont pouvoir également être utilisés pour la défense anti-missile balistique et l'action vers la terre car ils devraient recevoir à partir de 2011 des missiles américains SM-3 et Tomahawk.

Destroyer du type F 100  (© : ARMADA ESPANOLA)
Destroyer du type F 100 (© : ARMADA ESPANOLA)

La construction des quatre premiers patrouilleurs océaniques du type BAM est en cours, sa mise à flot étant prévue en 2009. Les quatre suivants seront mis sur cale en 2009 et 2010. Ces bâtiments remplaceront les ex-corvettes du type Descubierta utilisées comme patrouilleurs depuis plusieurs années maintenant.

BAM (© : NAVANTIA)
BAM (© : NAVANTIA)

Navantia a également procédé, cette année, au lancement du Juan Carlos I, porte-hélicoptères d'assaut dont une version dérivée a été sélectionnée par la Marine australienne. Avec ce bâtiment, la flotte espagnole va pouvoir disposer à la fois d'un deuxième porte-aéronefs pouvant se substituer au Principe de Asturias lors de ses indisponibilités, car il est doté d'un tremplin lui permettant la mise en oeuvre d'avions EAV-8B, et d'un grand bâtiment amphibie également, avec son radier et ses hélicoptères, qui viendra compléter et renforcer les deux transports de chalands de débarquement du type Galicia. Enfin elle va recevoir en 2009 un deuxième grand pétrolier-ravitailleur, le Cantabria qui constitue une version améliorée du Patino.

Porte-hélicoptères du type BPE (© : NAVANTIA)
Porte-hélicoptères du type BPE (© : NAVANTIA)

Pétrolier du type Patino (© : NAVANTIA)
Pétrolier du type Patino (© : NAVANTIA)


_______________________________________________

Tour d'horizon réalisé avec le soutien de Bernard Prézelin, auteur de FLOTTES DE COMBAT 2008, où vous pouvez retrouver tous les navires et équipements de la marine espagnole.