Défense
La marine espagnole prend en main le plus gros navire de son histoire

Actualité

La marine espagnole prend en main le plus gros navire de son histoire

Défense

C'est le 30 septembre que Navantia a livré à la marine espagnole le bâtiment de projection stratégique (BPE) Juan Carlos I. Troisième plus grand bâtiment de combat européen, après le porte-avions français Charles de Gaulle et le porte-aéronefs italien Cavour, le Juan Carlos I mesure 231.4 mètres de long et affiche un déplacement de 26.800 tonnes en charge.
Capable d'atteindre 21 noeuds et de franchir 9000 nautiques à 15 noeuds, ce navire dispose d'un système de propulsion CODLAG (COmbined Diesel-eLectric and Gas turbine) avec deux moteurs MAN Diesel et une turbine à gaz LM2500 de General Electric. Il est doté de deux pods Siemens-Schottel, moteurs électriques placés dans des nacelles orientables. Très automatisé, le BPE espagnol a un équipage limité à 247 personnes. Conçu pour les opérations de débarquement, il pourra embarquer 900 soldats et dispose d'un radier permettant d'accueillir 4 chalands de débarquement ou un engin sur coussin d'air du type LCAC. Quelques 5600 mètres carrés de ponts sont réservés au stockage de matériel et de véhicules, dont des chars lourds. Egalement porte-aéronefs, le Juan Carlos I dispose d'un pont d'envol de 202.3 mètres de long et 32 mètres de large, soit une surface de plus de 4500 m2. Ce pont d'envol compte 6 spots d'appontage pour hélicoptères NH90 et 4 spots pour des machines du type CH-47. Il peut également permettre la mise en oeuvre d'avions à décollage court et appontage vertical du type AV-8 B Harrier (ou plus tard F-35 B), le pont s'achevant sur l'avant par un tremplin incliné à 12 degrés. Le hangar, desservi par deux ascenseurs, peut abriter 12 appareils.
Côté armement, le Juan Carlos I devrait embarquer un système surface-air à courte portée, ainsi qu'une artillerie légère. Disposant également d'infrastructures de commandement et d'un hôpital embarqué, ce type de navire a été vendu à deux exemplaires à la marine australienne. Construit au Ferrol, chez Navantia, le Canberra doit être livré en 2013 et son sistership, l'Adelaide, en 2016.

Navantia | Toute l'actualité du constructeur naval espagnol