Défense
La marine française espère racheter un drone à Schiebel

Actualité

La marine française espère racheter un drone à Schiebel

Défense

L’Etat-major de la Marine nationale et la Direction Générale de l’Armement planche sur le rachat d’un nouveau système de drone aérien Camcopter S-100, produit par le groupe autrichien Schiebel. Le premier engin de ce type a, en effet, été accidentellement perdu en mer le mois dernier, quelques semaines seulement après son acquisition par la DGA. Baptisé Serval, le drone de 200 kilos était déployé sur le patrouilleur hauturier d’expérimentation L’Adroit, dans le cadre d’une campagne visant à évaluer l’utilisation et le maintien en condition opérationnelle d’un drone embarqué. Ces derniers mois, le Serval, mis en œuvre par une équipe du CEPA/10S, avait notamment été employé depuis le patrouilleur pour des missions d’identification et de surveillance grâce à la boule optronique (avec caméra TV et infrarouge) embarquée sur l’engin et transmettant ses images au bateau porteur. Considérant que l’apprentissage et la maîtrise des engins sans pilote est l’un des grands enjeux des prochaines années, les marins français souhaitent, malgré la perte du premier Serval au large de l’Afrique, disposer rapidement d’un nouvel engin afin de poursuivre les expérimentations.

 

Le Serval (Photo : Marine nationale)

Le Serval (Photo : Marine nationale)

 

Premier appontage d’un engin de 2 tonnes dans les prochaines semaines

 

Dans le même temps, la flotte française, première d’Europe à déployer un drone sur un bâtiment, se prépare à un nouvel évènement majeur dans ce domaine. Dans les prochaines semaines, probablement fin septembre, un drone de 2 tonnes devrait réaliser son premier appontage sur une frégate de la marine. Les tests seront menés dans le cadre de la Démonstration technologique d'un système d'appontage et d'atterrissage pour drones (D2AD), notifiée en juin 2009 par la DGA à Thales et DCNS. Dans cette perspective, les deux industriels ont réalisé de premiers atterrissages et  décollages automatiques depuis une plateforme terrestre aux Etats-Unis, une phase préparatoire indispensable aux essais qui vont être menés en mer. Le drone retenu pour cette campagne est le H-6U Little Bird, développé par Boeing à partir de l'hélicoptère piloté MD 530.

Qu’il s’agisse de l’expérimentation menée avec le Serval ou du contrat D2AD, ces travaux ont pour objectif de préparer le lancement du futur SDAM (Système de drone aérien de la marine).

 

Le Little Bird lors des essais aux Etats-Unis (Photo : DCNS)

Le Little Bird lors des essais aux Etats-Unis (Photo : DCNS)

 

Marine nationale Drones