Défense
La marine française retire du service son premier Atlantique 2

Actualité

La marine française retire du service son premier Atlantique 2

Défense

Le premier exemplaire de la série des avions de patrouille maritime Atlantique 2 a été retiré du service. L'appareil, opérationnel depuis 1988 et ayant réalisé 4590 heures de vol en 22 ans, a pris sa retraite à Cuers le 10 novembre après avoir effectué l'essentiel de sa carrière au profit du Centre d'Expérimentation Pratique et de réception de l'Aéronautique navale (CEPA/10S). « Il a été surtout utilisé pour les essais et les expérimentations. De ce fait, il pouvait accueillir moins de passagers que les autres exemplaires, disposait d'un câblage spécifique pour les études et ne possédait pas de zone vie. Il était ainsi privé de l'aspect fonctionnel pour accomplir la mission première des ATL2, la patrouille maritime », explique la Marine nationale.
L'ATL2 n°1 ayant moins d'heures de vol à son actif que ses frères, il va désormais servir de stock de pièces détachées au profit des appareils des flottilles 21F et 23F, qui regroupent 26 avions. Cette année, la 21F quittera la base d'aéronautique navale de Nîmes-Garons, dans le Gard, pour gagner la BAN morbihannaise de Lann-Bihoué (23F), où seront concentrés l'ensemble des moyens de patrouille maritime de la marine française.
Pour mémoire, 28 ATL2 ont été mis en service entre 1989 et 1997. Le parc avait été réduit à 27 unités suite à la sortie de piste d'un avion, en janvier 2007. L'appareil, trop endommagé, n'avait pas été réparé mais cannibalisé au profit des autres.
Un important programme de modernisation, qui doit concerner 22 appareils, doit permettre de prolonger les Atlantique 2 jusqu'en 2030.
_____________________________________________

- Voir notre article sur la rénovation des Atlantique 2

Aéronavale Marine nationale