Défense
La marine française se déploie au large de la Libye

Actualité

La marine française se déploie au large de la Libye

Défense

En attendant un possible ordre d'appareillage du porte-avions Charles de Gaulle, actuellement à quai à Toulon, la frégate de défense aérienne Forbin vient d'arriver au large de la Libye. Ultramoderne, ce bâtiment, entré en service fin 2010, sera à même de participer à la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne. Ses radars et son système de combat lui permettent, notamment, de détecter et pister des aéronefs situés dans un rayon de 400 kilomètres. Le Forbin peut également, grâce à ses missiles surface-air Aster, détruire simultanément plusieurs cibles avec une portée de l'ordre de la centaine de kilomètres. Cette capacité lui permet, notamment, de pouvoir offrir à rempart à la menace du colonel Kadhafi de mener des raids de représailles en Méditerranée au cas où la communauté internationale interviendrait militairement en Libye.
Hier soir, le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé le recours à la force armée contre les troupes fidèles au dictateur libyen. La résolution des Nations Unies, notamment portée par la France, ouvre la voie à des frappes aériennes et, surtout, vise à empêcher l'aviation du colonel d'intervenir à l'encontre des insurgés, qui ont reflué ces derniers jours face aux troupes de Tripoli. Les forces aériennes occidentales pourront intervenir de deux manières. Soit à partir de bases terrestres situées sur le littoral méditerranéen, soit via des porte-avions. Dans ce dernier cas, seuls les Etats-Unis et la France disposent des moyens nécessaires. Le Charles de Gaulle, en alerte à Toulon, peut appareiller en moins de 72 heures et, si tel est le cas, être sur zone d'ici mardi. Mais d'ici là, il y a fort à parier que les premières sorties aériennes interviendront depuis des bases terrestres, Paris n'ayant "malheureusement" pas décidé de prépositionner son porte-avions quelques jours à l'avance.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française