Défense
La marine française va recevoir un nouveau Falcon 50

Actualité

La marine française va recevoir un nouveau Falcon 50

Défense

Le premier des quatre anciens Falcon 50 à usage gouvernemental transformés en avion de surveillance maritime vient de réaliser ses essais en vol et devrait être livré d’ici le début du mois de juin. Transformé par Dassault Aviation sur son site de Mérignac, l’appareil a reçu un radar de surveillance maritime, une boule électro-optique rétractable, ainsi qu’une console de traitement des informations. Deux hublots d’observation ont été  ajoutés et l’avion recevra un système de communication par satellite qui doit être intégré par la société Jet Aviation, en charge notamment de l’entretien des Falcon de la Marine nationale.

Deux autres ex-Falcon 50 de l’Escadron de Transport, d’Entrainement et de Calibration (ETEC) sont en cours de transformation chez Dassault, le premier devant à priori rejoindre l’aéronautique navale cette année. Le troisième, sera livré en 2015, tout comme le quatrième normalement.

La Marine nationale disposera alors de huit Falcon 50, les quatre anciens de l’ETEC s’ajoutant aux quatre appareils dont dispose déjà la flottille 24F, basée à Lann-Bihoué, près de Lorient. On notera que les Falcon 50 M, mis en service en 2000, disposent d’une trappe permettant de déployer une chaîne SAR (Search and Rescue)  pour les missions de sauvetage en mer. Cette capacité n’a pas été intégrée sur les anciens avions de l’ETEC.

Marine nationale Aéronavale Dassault Aviation