Divers
La marine italienne s'offre une cure de jouvence

Actualité

La marine italienne s'offre une cure de jouvence

Divers

Avec la mise en service en mars 2008 du Cavour, son deuxième porte-aéronefs aux capacités nettement supérieures à celles de son prédécesseur Giuseppe Garibaldi, la Marine italienne peut maintenant, pour la première fois de son histoire, assurer la permanence opérationnelle de son groupe aéronaval. Cette arrivée va permettre d'immobiliser le Garibaldi pour le refondre et le prolonger d'une dizaine d'années avant d'envisager son remplacement.

Le Cavour survolé par un EH-101 (© : MARINA MILITARE)
Le Cavour survolé par un EH-101 (© : MARINA MILITARE)

Le Salvatore Todaro (© : FINCANTIERI)
Le Salvatore Todaro (© : FINCANTIERI)

Les deux sous-marins du type 212 allemand ont été admis au service actif en 2006 et 2008 ; deux autres étant commandés l'été dernier pour une mise en service en 2014 et 2016, afin de remplacer les Pelosi.

Le Caio Duilio (© : MARINA MILITARE)
Le Caio Duilio (© : MARINA MILITARE)

Deux unités importantes supplémentaires vont prochainement intégrer la flotte italienne. Il s'agit des deux destroyers lance-missiles du type Horizon, les Andrea Doria et Caio Duilio, qui présentent quelques légères différences avec leurs homologues français Forbin et Chevalier Paul. Deux autres sont prévus après 2010 mais il est peu probable que leur construction se concrétise en raison de leur coût très élevé.

FREMM italienne (© : MARINA MILITARE)
FREMM italienne (© : MARINA MILITARE)

La priorité est maintenant accordée aux frégates Rinascimento, qui ne sont autres que la version italienne des FREMM françaises. Les deux premières ont été commandées en 2006, les quatre suivantes début 2008, deux autres devant l'être en 2013 et les deux dernières en 2015. Elles existeront en deux variantes : Une version anti-sous-marine et une version polyvalente. Les autres bâtiments de combat de surface ont commencé à bénéficier de modernisations, qu'il s'agisse des destroyers lance-missiles du type Durand de la Penne ou de quatre des huit frégates du type Maestrale.

Type Durand de la Penne (© : MARINA MILITARE)
Type Durand de la Penne (© : MARINA MILITARE)

Frégate du type Maestrale (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Frégate du type Maestrale (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Pour ce qui concerne les bâtiments amphibies, la construction d'un porte-hélicoptères d'assaut de 20.000 tonnes destiné à remplacer à terme le porte-aéronefs Garibaldi est prévu puis, budget permettant, celle de trois grands bâtiments amphibies pour remplacer les trois San Giorgio.

Le Garibaldi (© : MARINA MILITARE)
Le Garibaldi (© : MARINA MILITARE)

Type San Giorgio (© : MARINA MILITARE)
Type San Giorgio (© : MARINA MILITARE)

Les Harrier seront remplacés par des F-35 B (© : MARINA MILITARE)
Les Harrier seront remplacés par des F-35 B (© : MARINA MILITARE)

Nouvel hélicoptère EH-101 (© : MARINA MILITARE)
Nouvel hélicoptère EH-101 (© : MARINA MILITARE)
_______________________________________________

Tour d'horizon réalisé avec le soutien de Bernard Prézelin, auteur de FLOTTES DE COMBAT 2008, où vous pouvez retrouver tous les navires et équipements la marine italienne.