Défense
La Marine nationale devrait désarmer prématurément plusieurs navires

Actualité

La Marine nationale devrait désarmer prématurément plusieurs navires

Défense

Il devait naviguer jusqu'en 2012 et, éventuellement, être prolongé. Finalement, le bâtiment atelier Jules Verne pourrait être retiré du service dès 2009, a-t-on appris de source militaire. Dans le cadre des économies budgétaires souhaitées au sein du ministère de la Défense, la Marine nationale envisage plusieurs désarmements prématurés. La Loire (1967), bâtiment de commandement et de soutien de la force de guerre des mines, vivrait elle aussi les derniers mois de sa carrière opérationnelle. Elle prendrait définitivement sa retraite l'an prochain, avec une grosse année d'avance sur le calendrier initial. Le départ de cette unité n'est pas sans poser problème car sans base mobile, il sera très compliqué de déployer des groupes de chasseurs de mines loin de la métropole. On pense notamment aux missions dans le golfe arabo-persique, qui risquent d'être compromises à l'avenir.

La Loire  (© : MARINE NATIONALE)
La Loire (© : MARINE NATIONALE)

Le Jules Verne, malgré son âge (1976) rend quant à lui les plus grands services grâce à ses nombreux ateliers embarqués (charpentage, gréement, tôlerie, chaudronnerie, électricité, mécanique, transmissions, armes...) Travaillant au profit des unités de combat de la marine, il est également très connu et apprécié en Afrique de l'ouest où, dans le cadre des missions Corymbe, il participe depuis des années au soutien des marines alliées du secteur. Le Jules Verne est d'ailleurs actuellement déployé dans cette région.

Le Francis Garnier  (© : MARINE NATIONALE)
Le Francis Garnier (© : MARINE NATIONALE)

En dehors de ces deux navires de soutien, il est également question de désarmer le bâtiment de transport léger Francis Garnier (1974) dans les 1 à 2 ans. Basé dans les Antilles, cette unité est conçue pour transporter et débarquer sur une plage une compagnie de l'armée de Terre, soit environ 140 soldats et une douzaine de véhicules, y compris des blindés. Ce Batral, comme ses trois sisterships, se sont également révélés très utiles dans le cadre d'opérations humanitaires. Le Francis Garnier a d'ailleurs été dépêché vers Haïti pour porter assistance aux populations sinistrées par les récents cyclones.
Ce sont donc trois bateaux assez anciens mais finalement précieux que la marine envisage de retirer du service, contrainte de réduire la voilure faute de budget. On notera d'ailleurs qu'aucun programme de remplacement n'a été lancé.
Cette année, le patrouilleur D'Entrecasteaux et le bâtiment de soutien auxiliaire Bougainville ont subi le même sort et, à n'en pas douter, d'autres devraient suivre.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française